Nous sommes actuellement le 22/10/2018 14:22

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 12/01/2012 05:55 
Hors-ligne
Lecteur gourmand
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22/11/2009 08:08
Message(s) : 1120
Localisation : Somewhere over the Rainbow
Sofihm, comme la date butoir de la lecture commune a été fixée au 31 janvier, il me semble qu'on peut poster notre avis ici à partir du 1er février...

Pour ma part, je dirai juste pour l'instant que ce livre est un énorme coup de coeur : sifflote :

_________________
Je me disais que, tant qu'il y aurait des livres, le bonheur m'était garanti - Simone de Beauvoir (Mémoires d'une jeune fille rangée)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12/01/2012 10:05 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17/08/2008 15:31
Message(s) : 2465
Localisation : près de lille
Merci Nanou ! et coup de coeur pour moi aussi :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12/01/2012 10:33 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30/11/2007 18:23
Message(s) : 2158
Localisation : Giberville
Chuuuuuuuuuuuuuuuteuuuuuuuuuuuuuuuuu faut pas en parler.

:mrgreen:

_________________
«Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas.»
Pierre Desproges


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09/02/2012 19:11 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09/11/2007 09:00
Message(s) : 8696
Localisation : Normandie
Le début est assez déconcertant non pas que l’histoire soit ardue à suivre mais l’auteur a réussi le tour de force d’écrire dans le style « vieux français » avec des tournures de phrases qui n’existent plus de nos jours et du vocabulaire de l’époque. Idéal pour se plonger dans l’ambiance….

On s’attache ici à l’histoire d’Andréas Saint Loup, apothicaire de son état. A première vue, celui-ci mène une vie sans histoire mais un jour, en descendant son escalier, il passe à côté d’une pièce se situant à l’entre-étage. Personne dans la maisonnée semble en faire beaucoup de cas, quand il en parle à ses domestiques, ceux-ci s’en souvienne vaguement mais sans plus. Lui-même n’en a que peu de souvenirs.

Autre détail troublant, dans cette pièce figure un tableau représentant Andréas mais à y regarder de plus près, quelqu’un d’autre semble avoir posé à ses côtés sur ce tableau mais cette personne n’y figure plus !!!!

Et voilà mes amis, le décor est planté et il nous reste plus qu’à suivre notre apothicaire dans toutes ces péripéthies.

Une toile de fond passionnante et très peu connue, ce qui pousse le lecteur dans sa lecture afin d’en savoir plus.

Andréas est un peu anti religion ce qui amène à des dialogues assez savoureux avec son apprenti.

Le personnage de la jeune Aalis est très intéressant mais je pensais que son lien avec Andréas était un peu plus consistant. Je ne dévoilerais rien pour ne pas gacher l’histoire.

En revanche, ce n’est pas vraiment un roman policier à mon sens mais un roman historique légèrement teinté d’ésotérisme. Alors je mets en garde ceux qui s’attendent à suivre une enquête.

Mais en tout cas l’ensemble est un excellent roman tant par les personnages que par le scénario.

_________________
"on est tous l'étranger de quelqu'un" Marc Lévy
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10/02/2012 07:26 
Hors-ligne
Lecteur gourmand
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22/11/2009 08:08
Message(s) : 1120
Localisation : Somewhere over the Rainbow
Allez, on commence par les points négatifs : je trouve la couv’ plutôt moche.

Et puis …. Et puis, c’est tout ! Ce livre est une pure merveille, une splendeur ! J’en fais trop ??? M’en fous, c’est ce que j’ai ressenti…

Pourtant, c’était pas gagné. J’avais eu une expérience « malheureuse » avec Henri Loevenbruck Le testament des siècles qui ne m’avait pas trop convaincu, ni dans le fond, ni dans la forme. Quelle sotte j’ai été de rester butée sur cette mauvaise impression et de ne pas avoir essayer ces autres ouvrages. Heureusement, que le Plume’s Club fût là pour m’obliger à m’y coller.
Et là : la révélation. Je ne relis quasiment jamais mes livres : pas le temps, j’ai toujours soif de nouvelles aventures mais je sais d’ores et déjà que celui-ci fera exception à la règle. Oui, je relirai l’Apothicaire car, même si j’en connais l’intrigue, j’aurais beaucoup de plaisir à relire la prose de Loevenbruck. Monsieur est musicien : cela se sent dans cet ouvrage, chaque mot est à sa place, chaque phrase a une douce musicalité et c’est un pur régal à lire. J’adore ces mots en vieux françois, ces tournures de phrases tombées en désuétude mais qui font toute la saveur du récit.
L’apothicaire : quel titre banal, me direz-vous ! Oui mais qui sied à merveille à l’ouvrage car l’apothicaire est vraiment le personnage central de ce livre. Il est à la fois philosophe, plein d’ironie, acerbe, critique, il doute sans cesse et est épris de vérité : un personnage fascinant.
Fascinante aussi la façon dont l’auteur nous dépeint l’époque médiévale, les mœurs moyenâgeuses, l’Inquisition, les manigances politiques…
L’intrigue est brillantissime et c’est un plaisir de suivre l’Apothicaire dans sa quête. La fin est élégante…
J’avais vu un interview de l’auteur où il disait avoir travaillé sept ans, je crois, sur le livre (entre les recherches documentaires, les voyages en moto jusqu’en Galice, la rédaction du livre) : eh bien, vous avez bien fait de prendre votre temps, Monsieur Loevenbruck : le résultat est à la hauteur de la somme de travail qu’il vous aura fallu fournir… Euh, vous pouvez prendre tout le temps que vous voulez pour le prochain, du moment qu’il soit à la hauteur de celui-ci….

_________________
Je me disais que, tant qu'il y aurait des livres, le bonheur m'était garanti - Simone de Beauvoir (Mémoires d'une jeune fille rangée)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10/02/2012 09:50 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13249
Que dire de plus après cette flopée de compliments, si ce n'est qu'ils sont amplement mérités et que j'ai moi aussi adoré ce roman.

L'apothicaire est vraiment une très belle réussite que ce soit au niveau des personnages, de l'intrigue, des descriptions, du style qui est tout simplement parfait pour l'époque tout en restant parfaitement accessible.

Coup de coeur évidemment pour le personnage d'Andreas mais gros coup de coeur pour celui de Robin, son apprenti. Les dialogues entre ces deux-là sont savoureux.

Autre point que j'ai beaucoup apprécié. Ce sont toutes les digressions. Souvent, dans des romans historiques, il y a des notes de bas de page ou alors ça tourne à la leçon d'histoire et du coup, on a tendance à sortir de l'intrigue. Alors que là, les "explications" complètent bien le récit et surtout s'intègrent à la perfection. On continue sur notre lancée comme si de rien n'était et je trouve que c'est un vrai tour de force. J'en suis encore agréablement surprise.

Par ailleurs, j'ai adoré me promener sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle, d'autant plus que je connais plusieurs villes espagnoles traversées par les héros dont Saint Jacques (et ma ville de naissance est même citée dans le roman et ça c'est une première pour moi... :mrgreen: ).

Enfin bref, des romans comme celui-ci, j'en redemande encore et encore !

Ah petite question en spoiler pour ceux qui l'ont lu :
Spoiler: Afficher
Qu'avez-vous pensé de la fin ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10/02/2012 19:33 
Hors-ligne
Lecteur gourmand
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08/05/2011 07:47
Message(s) : 938
Localisation : Entre Saint-Etienne et Lyon
Au début, lorsque j'ai su que ce roman faisait sujet de lecture commune sur le forum, je me suis dis "ouais, bof, pourquoi pas". Ce qui m'arrêtait ? Le fait que ce soit un broché et, du coup, le prix. Et puis, le jour où je suis allée faire les soldes je me suis dis "et puis zut, je me le prends !".

Je l'ai commencé immédiatement et tout de suite je me suis demandé dans quoi je me plongeais. Du policier ? pas vraiment. Du fantastique ? Pas vraiment non plus même si le début peut y faire penser. Un roman historique ? sans doute ce qui se rapprochait le plus mais bon... je ne savais pas trop.
J'ai donc commencé ma lecture et tout de suite, j'ai été plongée entre deux émotions ; d'une part la sensation de ne plus pouvoir lâcher le roman et d'autre part, l'horrible sensation de m'être faite avoir parce que je ne trouvais rien de vraiment exeptionnel à ce fameux roman qui, parrait-il, a eu tant de succès.

J'ai cependant continué ma lecture et là, révélation. Je ne pouvais décidément plus quitter cet apothicaire et cette jeune fille (Aalis), chacun dans leur histoire, chacun dans leurs malheurs. Je dois avouer que je me suis longtemps demander quand est-ce que les deux histoires allaient se rejoindre. Ca arrive, ne vous en faites pas !
Tout au long du roman, on se retrouve plongé dans cette ambiance assez indescriptible et tout se mélange en une mixture parfaite : l'historique, le pseudo-policier, le documentaire. Au fil des pages, on rit, on pleure, on souffre avec les personnages.
On se prend d'affection pour tous ces personnages et parfois, on voudrait plonger dans le roman, au sens propre du terme, pour les aider et apporter notre grain de sel. C'est du moins ce que j'ai ressenti au fil des pages.
Chacun des personnages a son caractère et c'est avec beaucoup d'émotion qu'on se lie à chacun d'eux.

Je dois dire que, lorsque j'ai eu finis le livre, j'ai poussé un soupir de déception car je ne voulais plus lâcher la plume de l'auteur. Je ne voulais plus refermer ce roman qui, à mon sens, fait déjà partie de mes grandes découvertes de 2012.

Un grand merci à Plume Libre de m'avoir encouragée à lire ce roman que je n'aurais sans doute pas lu autrement.

Spoiler: Afficher
Concernant la fin, je dois avouer que je ne sais pas trop quoi dire. Dans un sens je la trouve pleine de charme mais dans un autre sens, elle m'a un peu déçue. Il faut dire que, lorsqu'un roman me procure autant de plaisir, je suis en général déçue par la fin. Ca vient peut-être de là. Mais il n'empêche, j'ai trouvé que cette fin était presque 'baclée'. Comme si l'auteur en avait assez d'être sur ce roman et qu'il avait voulu le finir au plus vite.
De plus, je n'ai pas trop compris le fait qu'à la fin, on a un retour au début. Bien sûr cela veut dire que lorsqu'il commence à lire son histoire cela signe la fin de sa vie mais j'ai beau cherché une explication plus poussée, plus métaphysique peut-être, je ne trouve pas. Si quelqu'un a une idée, je suis preneuse.

Bien sûr, ça n'enlève rien au fait que j'ai adoré le roman et cette fin mystérieuse fait partie du charme de l'ensemble mais quand même...

_________________
http://pampoune-lectures.over-blog.com/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11/02/2012 07:07 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13249
Ségolène,

Spoiler: Afficher
Ton avis concernant la fin me rassure un peu, si j'ose dire, car moi aussi je ne sais pas trop quoi en penser. D'un côté, je la trouve parfaite et de l'autre le fait qu'il n'y ait pas d'explications plus rationnelles dérange mon côté terre à terre. Mais en même temps vu l'ampleur de l'énigme, il ne pouvait pas vraiment en être autrement... A cela est sans doute venu s'ajouter, un petit sentiment de "tristesse" de quitter tous ces personnages en terminant le livre.

Je suis curieuse d'avoir l'avis des autres Plumistes sur le sujet


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11/02/2012 07:46 
Hors-ligne
Lecteur gourmand
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22/11/2009 08:08
Message(s) : 1120
Localisation : Somewhere over the Rainbow
Concernant la fin
Spoiler: Afficher
Plus je voyais le dénouement approcher et plus je me demandais "mais comment il va s'en sortir, le Henri sur ce coup-là ?" J'avais peur d'une fin qui n'en soit pas vraiment une, sans queue ni tête ou d'une "pirouette littéraire".
Mais là, je l'ai trouvé parfaite et très classe et je trouve qu'elle tient vraiment la route par rapport à l'intrigue du roman. Elle est logique
Et j'adore la dernière phrase :mrgreen:
Pis, je suis pas du tout objective parce que je suis totalement obnubilée par ce livre. C'est ma première lecture de l'année mais je suis sûre que le 31 décembre, je serai encore en train de demander aux gens que je connais "au fait, vous avez lu L'apothicaire d'Henri Loevenbruck ??"

_________________
Je me disais que, tant qu'il y aurait des livres, le bonheur m'était garanti - Simone de Beauvoir (Mémoires d'une jeune fille rangée)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/02/2012 17:16 
Hors-ligne
Lecteur curieux
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19/10/2011 08:31
Message(s) : 186
Localisation : Tarn (81)
Je viens (un peu tardivement) donné mon avis sur ce roman.

J'ai fait une plongée au Moyen-Age très facilement! Le style linguistique adopté par l'auteur donne le ton dès le début et les descriptions de quelques métiers permet une totale immersion. Différents genre de littérature se côtoient ici: oserais-je dire que je le qualifierais de thriller fantasy d'apprentissage ?? Et le mélange fonctionne. Du suspense, de l'action, un peu de magie, un brin d'émotion, le tout est agréablement dosé. Même le final, qui pourrait en décevoir certains, m'a plu. A bien y réfléchir, il ne peut en être autrement.
J'avoue avoir été agréablement surprise puisque je m'attendais à un récit historique basique avec ça et là un rebondissement quelconque: non seulement j'ai passé un bon moment, mais en plus j'ai appris certains (tristes) détails de notre Histoire que j'ignorais. Une super découverte pour moi qui ne connaissais l'auteur que de nom.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/02/2012 18:09 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17/08/2008 15:31
Message(s) : 2465
Localisation : près de lille
Oh mince mais je n'ai pas mis mon avis moi ! :schock:
Je répare ça de suite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/02/2012 18:11 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17/08/2008 15:31
Message(s) : 2465
Localisation : près de lille
Le résumé, la couverture, m'ont attirée et je me suis plongée dans ce pavé avec aussi l'envie de découvrir Henri Loevenbruck, que je n'avais encore jamais lu mais dont j'avais entendu le plus grand bien.

L'histoire nous happe immédiatement et on embarque pour un voyage dans le passé, le temps de quelques 600 pages qui se tournenf toutes seules. Le style est impeccable, particulier car désireux de coller aux expressions de langage et autres façons de parler de l'époque, les personnages sont attachants et l'intrigue est originale et captivante. La vie de l'époque, les vieux métiers, l'apothicairerie, les moeurs et coutumes sont abordés de façon fouillée, un gros travail de recherche et de documentation concernant le Moyen Age rend le tout instructif et jamais ennuyeux. J'ai parfois pensé aux Piliers de la terre de Ken Follett pour le côté religieux et guerres de pouvoir.

Je me suis régalée, et ce jusqu'à la fin très réussie. Un livre passionnant, qui ravira les amateurs du Moyen-Age.

Pourquoi n'ai-je pas lu Henri Loevenbruck plus tôt ? L'histoire ne le dit pas mais une chose est sûre je le lirai à nouveau puisque j'ai acheté trois autres de ses livres, c'est dire si j'ai aimé...

Mon 1er coup de coeur 2012


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24/02/2012 06:16 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 25/08/2006 08:41
Message(s) : 3377
Localisation : Le centre - Blue Cove -Delaware
je l'ai mais pas encore lu :mrgreen:

_________________
Il existe des êtres doués d'une intelligence supranormale, des génies qui possèdent entre autre la faculté d'assumer n'importe quelle identité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03/04/2012 08:12 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23/06/2010 11:10
Message(s) : 2166
Localisation : Yvelines - Région Parisienne
Je suis en train de le lire et je me régale....
J'approche de la fin.... et je n'ai pas envie que ça se finisse....
Donc je prends mon temps...

_________________
http://lire-lire-lire.over-blog.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12/04/2012 13:07 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23/06/2010 11:10
Message(s) : 2166
Localisation : Yvelines - Région Parisienne
Voici un pavé qui en jette....

Je vais commencer par parler de la couverture qui ne m'a pas séduite du tout à la base.... Je n'ai compris que plus tard ce qu'elle représentait réellement...Et ça c'est fort je trouve....

Comment faire une critique de ce roman...?

Je l'ai fini il y a quelques jours et je suis toujours avec Andreas Saint-Loup, je suis toujours dans l'univers du livre et j'ai du mal à en sortir.... et du mal à écrire quelque chose de structuré et de constructif.... (en suis je même capable ?!)

Il faut quand même que je vous dise que ce livre m'a transportée du début à la fin....


J'ai fait connaissance avec les personnages, j'ai appris à les connaître petit à petit et ils sont peu à peu devenus comme des amis....

J'ai, à la lecture de ce livre, eu la sensation de voyager dans le temps et je me suis retrouvée propulser dans un autre temps, dans un autre monde, avec des US et des Coutumes différentes des miennes et je me suis complètement imprégnée de l'ambiance moyennageuse. J'ai découvert des métiers - principalement celui d'Apothicaire - des façons de voir les choses, des idéologies, des vies, des pensées... J'ai eu peur que ce soit embrouillé au niveau de la politique de l'époque et de la religion.... Au final, tout s'embrique parfaitement bien et tout est clair.... Tout ce qui pourrait être pénible à lire a été écrit de manière à ce que tout paraisse simple...

J'ai vécu une épopée formidable, une aventure fantastique, j'avais vraiment l'impression d'y être....

J'ai adoré la petite touche humoristique que l'on retrouve lors de dialogues ou de pensées d'Andréas Saint-Loup, sa non-religion donne lieu à des remarques assez drôles !

Le roman est remarquement bien construit, bien écrit... C'est le livre à lire... C'est un dépaysement complet.... Une immersion totale dans un autre monde....

Bravo Monsieur Loevenbruck !

_________________
http://lire-lire-lire.over-blog.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB