Nous sommes actuellement le 01/11/2020 00:48

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : les romans de Roger Smith
Message Publié : 16/03/2015 21:36 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 411
Roger Smith...cela faisait quelques années que j'entendais parler de cet auteur. Cela avait commencé avec Melanges de sang (déjà critiqué ici) dont j'avais entendu parler sur une radio, le critique étant rien moins que dythirambique, prévenant cependant son futur lectorat que ledit roman n'était pas à mettre entre toutes les mains. Alléché par tout ceci, j'avais mis Roger Smith et ce roman dans un coin de ma tête, mais les années passants et d'autres romans apparaissants, ce bon Roger s'était plus ou moins trouvé relégué dans les tréfonds d'une mémoire de plus en plus poreuse avec l'âge! Et c'est l'année dernière, en faisant un petit tour dans une librairie, entre deux randonnées dans mon coin fétiche, que m'est apparu une drôle de couverture, celle d'une jeune noire dansant en tutu devant des baraquements en ruines...et c'est là que le nom de l'auteur m'est revenu: Roger Smith, le gars que je devais lire des années plus tôt! Ni une ni deux, voilà le bouquin entre mes mains et dans une période compliquée à vivre, ce n'était pourtant pas la meilleure des lectures possibles...mais voilà, avec cet auteur, une fois commencé, comme dit l'adage on ne peut le lâcher! Alors voici une critique de ces romans , dans l'ordre lu et pour une fois en parfait désordre, aucun de ses romans n'ayant de héros récurrents, si ce n'est la ville du Cap!

Le piège de Vernon - éd Calmann-levy 2014 (capture -2012)
Image

Vernon Saul, ancien flic travaillant maintenant pour une compagnie de sécurité (type Securitas), est témoin de la noyade accidentelle de Sunny Exley quatre ans, pendant que son père Nick fume de l'herbe et que sa mère s'envoie en l'air avec son amant. Feignant de vouloir la sauver en pratiquant un bouche à bouche dont il sait qu'il ne servira à rien, il se met le couple dans la poche et va alors manoeuvrer pour arriver à ses fins...

UN COUP DE POING DANS LA GUEULE! Il y avait bien longtemps qu'un tel auteur ne m'avait pas laissé aussi groggy, tel un boxeur venant de prendre un bel uppercut! Le piège de Vernon est de ces romans qui restent une fois lu et que l'on a plaisir à conseiller...à condition d'avoir le coeur bien accroché, car ici point de salut, hormis quelques lueurs venant de l'invention d'Exley, tout est pourri jusqu'à la moelle et l'on frémit lorsque l'on pense que rien n'est exagéré dans ce que raconte Smith. Je n'ai jamais lu Deon Meyer l'écrivain policier numero 1 d'Afrique du Sud, mais lui aussi décrit apparemment cet endroit de cette façon où l'espoir semble être une notion disparue. Chacun des personnages de ce roman, même les plus affreux - et peut être SURTOUT eux- cherchent une échappatoire: Saul veut continuer à vivre sans perdre trop de ses avantages, si minces soient ils, Nick Exley veut se prouver en créant un double virtuel de sa fille qu'il peut se rattraper de son erreur (le syndrome Frankenstein?) et continuer à vivre dans le déni, Caroline sa femme, veut croire à une rédemption en virant son amant, Dawn, la pute qui se fait entretenir malgré elle par Saul cherche une porte de sortie pour sa fille...et tout ce petit monde va se telescoper jusqu'à un final ma foi assez optimiste! Un exploit chez cet auteur? Il semble que oui, au vu du roman suivant Pièges et Sacrifices...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 16/03/2015 22:18 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 411
Pièges et Sacrifices -éd Calmann-levy 2015 (Sacrifices 2013)
Image

Gonflé aux stéroïdes, Chris le fils bodybuilde de Mike et Beverley Lane, vient d'assassiner la fille qu'il a ramené chez lui. Beverley décide très vite de faire accuser Lyndall le fils de leur femme de ménage, un jeune homme faible devenu cocainomane. Sa mère trop faible et sachant ce qu'elle doit aux Lane ne pense même pas à le defendre et très vite il est emmené à la pire prison du Cap. Cependant, sa soeur Louise ne l'entends pas ainsi et va vouloir rétablir la vérité...

Et là vous vous dites, okay la jeune fille va mener son enquête pour faire sortir son frère qu'elle déteste de la prison de Poolsmoor et confondre avec l'aide de la jeune inspectrice le couple maudit dans un compte à rebours effréné digne des meilleurs thrillers americains...Eh oh! On est chez Roger Smith là, pas chez Grisham! Pas plus de sauveurs que de compte à rebours. Lyndall va boire la calice jusqu'à la lie (et même BEAUCOUP plus), Louise va certes très vite tout comprendre, mais pour quel résultat! La jeune inspectrice est débordée d'affaires non élucidées, quant à Michael Lane qui est le véritable héros - mais est-ce vraiment le terme ou alors dans le sens tragédien -son fils, véritable monstre, lui fait peur, réellement peur, au point qu'il préfère l'éviter après que celui-ci l'ait ridiculisé, il préfère se refugier dans sa librairie, jusqu'à ce que le destin lui fasse rencontrer l'amour qu'il a perdu en voyant sa femme protéger un fils devenu un roi en son royaume...Louise qui entretemps a fait une rencontre décisive et est tombée plus bas que terre va fomenter une vengeance qui va l'aider à se rapprocher de Mike Lane, ce père de substitution, qu'elle n'a jamais réellement cessé d'aimer...Une partie de ce roman est dévoilé ici, sans que rien ne soit véritablement défloré, avec une fin méritant le détour et j'avoue que jamais l'emblème de l'oiseau s'envolant de cette collection n'a à ce point été aussi parlant. Smith est ici à son apogée et ses métaphores chocs font ici merveilles, que l'on en juge: "un regard à inciser un furoncle" "une de ses lèvres portait une croûte de la taille d'une tique" et "elle est enceinte jusqu'aux yeux, à tel point qu'on a l'impression que si elle s'accroupissait elle pondrait son bébé dans le caniveau"...vous êtes prévenus, c'est dur à lire mais c'est imparable. En bref, Smith c'est comme le tik qu'il dénonce: monstrueux mais addictif!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 17/03/2015 06:16 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13985
Monsieur M aime beaucoup cet auteur et, du coup, j'ai quelques uns de ses livres à la maison.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 17/03/2015 08:52 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 411
Montse si tu te sens le coeur bien accroché fonce, monsieur M a de bons goûts, sans flagornerie aucune!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 17/03/2015 14:06 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13985
C'est noté !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 23/03/2015 07:58 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 411
Le sable était brûlant -éd Calmann-levy 2013 (Dust devils 2011)

Image

Robert Dell est victime d'un attentat déguisé en accident de voiture, dans lequel sa femme et ses deux enfants meurts, tout ceci fomenté par Inja Mazibuko, un ancien chef de police, maintenant à la solde du premier ministre du pays. Au même moment se joue le destin de la jeune Sunday, qui doit se marier à l'homme qui a décimé sa famille, tandis qu'elle est surveillée par Disaster Zondi , un mystérieux personnage qui va tenter de la sauver...
Troisième roman lu de cet auteur et troisième choc! Roger Smith est un écrivain dont on a un ressenti étrange à la lecture de ses romans: à la fois agissant comme repoussoir et pourtant irrémédiablement attirant. C'est toute l'ambivalence de ces ecrits, que l'on est en droit de trouver ecoeurants par ses métaphores :"il vit deux véhicules encastrés l'un dans l'autre comme des chiens qui s'accouplent -un magasin émergeait de la poussière telle une croûte sur la peau" ou par ses descriptions cliniques, celle ci concernant un des protagonistes à qui on a décelé le sida et qui doit se guerir en trouvant une vierge: "...Inja avait enlevé une toute petite fille qui jouait dans le sable près de la hutte de l'un de ses ennemis. L'avait violée, tuée et balancée dans une fosse à aisance. Il attendait la guérison." Cela peut également être assez cynique, exemple suivant d'une description d'un gros homme:" il pouvait entendre les cuisses massives de l'inconnu dialoguer à voix basse à chaque pas qu'il faisait."Cependant, Smith décrit simplement ce qu'est l'Afrique du Sud et plus particulièrement le Cap, un pays perdu à travers une modernité qu'elle n'arrive pas à conjuguer avec ses traditions ancestrales digne d'un autre âge, ainsi cette scène effarante où Sunday, dans un rite moyennageux, doit tremper ses bras dans les entrailles d'une vache venant d'être evisceree! Comme toujours chez cet auteur, on n'est pas prêt d'oublier la galerie des personnages tous plus charismatiques les uns les autres, même et surtout les plus horribles comme Mazibuko et sa notion très étrange d'interrogatoire (accrochez-vous!). Ainsi dans cette ambiance de fin du monde, tous les actes, même les plus inqualifiables semblent tous justifiables et ça fait froid dans le dos!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 24/03/2015 14:06 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13985
Pour info, Grip, tu n'as peut-être pas encore lu Mélanges de sang de Roger Smith mais au cas où il existe déjà un sujet sur le forum : Mélanges de sang.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les romans de Roger Smith
Message Publié : 28/03/2016 20:32 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 411
Blondie et la mort -éd Calmann-levy 2012 (Wake up dead 2010)
Image

Par une nuit accablante de chaleur, Roxy et son mari Joe sont kidnappés par Disco et Godwynn, deux petites frappes à la recherche d'argent facile. Mais cela tourne mal et Roxy en profite pour tuer elle même Joe. Pendant ce temps, Billy Afrika de retour au pays essaie de sauver des griffes d'un proxénète la fille mineure de Barbara Adams, lui qui est toujours accusé d'avoir fait preuve de couardise en ne tuant pas Piper, un psychopathe emprisonné depuis à la prison de Poolsmoor, toujours en attente de retrouver son "épouse" de cellule , Disco. Tout ce joli monde va bientôt se retrouver dans un bain de sang et tous n'en sortiront pas vivants...
Second bouquin de Roger Smith, on retrouve déjà ici la "patte" littéraire de l'auteur: une écriture à la fois sèche et emprunte d'un lyrisme flamboyant ( il n'y a qu'à lire les passages traitant de la guerre des gangs). Les personnages ne semblent à aucun moment maitres de leurs destin , que l'on devine vite tragique. Bien des personnes vont mourir ici et pas de la plus belle des façons! On admire l'agencement de l'intrigue qui pourtant parait au début assez simpliste, mais la profusion de personnages secondaires fait que l'on se dirige ici vers un déferlement de violence dont Smith a le secret et certains passages sont très durs, ainsi à la mort de la fille de Manson, le proxénète, un de ses lieutenants propose d'emporter le corps à la morgue et la réponse du tueur fuse, il refuse car le personnel va la violer(!) et il préfère la savoir toujours vierge! Sans parler des prostitués à qui on casse les dents pour qu'elles fassent de meilleures fellations(!) Pourtant le pire est dans la description faite par l'auteur de Piper, un psychopathe ne pensant qu'à retrouver son " épouse" qu'il scarifie à longueur de journée après lui avoir "fait l'amour" . Pour cela, il organise sa sortie mais pas pour s'enfuir, juste pour ramener Disco en prison (sa seule maison) avec lui. A partir de ce moment, ça charcle à tout va, mais bizarrement, le livre se conclura de façon optimiste et ça fait du bien!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB