Nous sommes actuellement le 11/12/2019 14:08

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 07/01/2016 22:16 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 381
Image

Newcastle 1946.
Il y a d'abord Jack, revenu de tout et de rien et surtout de la découverte des camps de la mort.
Sa rencontre avec Dan Smith, leader travailliste et Ralph Bell entrepreneur va changer sa vie ,lui qui venait d'abandonner les abattoirs.
Il y a Monica, jeune fille se faisant violer par son père qui va ensuite la "donner" à d'autres.
Puis une bande de gosses, Brimson, Eddy, Nabs et son petit frère Brian, essayant de survivre dans un quartier qui ne fait pas de cadeau.
Et tout ce petit monde, agrémenté d'autres, va s'ébattre sous nos yeux pendant trente ans, grandir et évolué; tous s'enfonçant peu à peu dans la gangrène de ce milieu interlope de l'Angleterre d'après guerre.

Comment vous convaincre de lire de volumineux roman (plus de 400 pages) qui est un vrai CHOC. Certes, beaucoup de personnages apparaissent (ou disparaissent) tout le long de cette saga plus que noire, mais jamais l'auteur ne nous perd, pour une simple et bonne raison: tous, je dis bien TOUS les protagonistes ont leur importance et sont traités sur un même pied d'égalité. Du héros de guerre, dont on envie le mariage avant de déchanter, de la petite frappe qui va s'élever par la violence dans la société, de la môme violée qui fera subir le même sort à sa fille, malgré un pathétique essai de vouloir la confier à l'assistance, l'auteur n'étant pas tendre avec cette institution, seules personnes dans le roman n'étant nommées que par des surnoms (grosse joue)...seulement, il faudra avoir le coeur bien accroché pour suivre cet héritier d'Hubert Selby Jr dont il est le descendant direct de "Last exit to Brooklyn", dans ce roman qui ne nous épargne rien. Cependant, contrairement à Stokoe de" La belle vie", on éprouve une réelle empathie pour les personnages, ce qui fait que quelque part c'est encore plus dur de supporter le destin de quelques uns!
J'ai adoré ce roman, lu quasiment d'une traite, faisant passer tout ce que j'avais lu depuis belle lurette pour des romans mineurs, c'est dire! L'écriture de Waites est sèche, concise, ne laissant jamais de répit et nous laissant exsangue lorsque c'est nécessaire et plein d'espoir à d'autres moments, mais jamais on ne devine à l'avance le maelstrom dans lequel Waites va intriguer pour emmener ses personnages, certains vers les tréfonds de l'horreur tandis que d'autres iront vers les sommets, avant de se brûler les ailes.
Nous avons affaire ici à un chef d'oeuvre - je pèse mes mots - et à un auteur encensé par la presse anglo-saxonne à juste titre! Il ne vous reste plus qu'à le découvrir, mais il vous faudra avoir le coeur bien accroché!!

6/5 !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08/01/2016 08:24 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13695
Waouh !!!!! Quel avis !

Bon ben je sais ce qu'il me reste à faire...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08/01/2016 15:59 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 381
Ah non mais là sérieusement, lâchez ce que vous lisez et précipitez vous sur ce brûlot ! Un bouquin avec des destins fracassés et si bien décrits (pas de misérabilisme) je n'en avais pas lu comme cela depuis treeees longtemps! Les yeux fermés je vous dis!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08/01/2016 16:02 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13403
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Bon ben voilà, un de plus dans ma PAL ... :marteau:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08/01/2016 19:33 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 381
Oui mais celui là, il est placé AU DESSUS de ta pal! Franchement on dirait du militantisme, mais je ne connais pas cet auteur personnellement, je le jure! Sérieusement, tour à tour on frémit puis on s'extasie devant cette fresque monstrueuse, littéralement dans le sens horrible, de cette Angleterre post Tatcherienne (du moins son final en 1974). Un conseil, ne vous attachez pas trop aux personnages, pas forcément parce qu'ils meurent, mais surtout dans la façon que l'auteur les fait évoluer, et me revient des paroles de Springsteen parlant d'un couple et "d'une sale petite guerre" menée au sein de ce couple...voilà je ne peux trop en dire plus mais tout est de cet acabit, sans un instant de répit. Pourtant je craignais des digressions politiques et un bouquin sur les magouilles immobilières, mais s'il y en a, l'auteur a toujours l'intelligence de se recentrer sur les personnages, le coeur du livre!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB