Nous sommes actuellement le 24/05/2020 23:48

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 05/02/2009 18:08 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
Image

Petit préambule (une fois n'est pas coutume)
Voilà un auteur (avec le défunt Ed Mc Bain)qui tient une place particulière dans mon coeur. Possédant la totalité de la série traduite aux éditions seuil, je ne me suis décidé à la lire que récemment. Quelle erreur d'avoir attendu aussi longtemps! Si les histoires de privés vous ennuient, si les thrillers vite lus vite oubliés vous gavent, alors vous etes mures pour Kellerman.
C'est bien simple, actuellement sur le marché, aucun auteur de polars psychologiques ne lui arrivent à la cheville! Mais attention, psychologie ne rime pas forcément avec ennuie! C'est le cas chez cet auteur où les intrigues à double tiroir (comme chez le grand Mc Bain) sont la norme. En effet s' il y a toujours un rapport entre des enquetes parfois totalement étrangères les unes des autres (à la différence de Mc Bain) Kellerman nous les fait se rejoindre si astucieusement que l'on ne peut etre qu'admiratifs. De plus son style à la fois concis lorsqu'il s'agit de décrire des scènes de crimes et plus fouillés quand le psychologique entre en jeu est admirable. Faisons donc connaissance avec son héros récurrent Alex Delaware dans ce premier roman paru aux USA en 1985!

Alex Delaware, brillant psychologue s'offre une retraite anticipée après la mort d'un pédophile dont il soignait les victimes. Lorsque son ami l'inspecteur Milo Sturgis (homosexuel dans le privé - ce qui lui posera des problèmes plus tard) lui demande un coup de main pour une enquete. Le psychiatre Morton Handler et sa compagne ont été assassiné. Seul Mélody Quinn, 7 ans, a été témoin du meurtre, mais très perturbée elle ne parle pas. C'est ici que notre héros doit montrer tout son savoir faire et il faut bien avouer que les scènes où Delaware s'occupent de Mélody sont tout simplement saisissantes car touchantes de véritées!
A partir de ce moment Alex va aller de révélations en révélations jusqu'à la vérité finale particulièrement atroce.
En résumé: personnages réussis car jamais caricaturaux+intrigue béton=addiction à vie.
A noter que Kellerman a publié aux USA un ouvrage intitulé Savage spawn:reflections on violent children qui fait autorité en matière de violences adolescentes. L'homme sait de quoi il parle...

Le rameau brisé J Kellerman Ed.seuil


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/02/2009 08:32 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13842
Et bien voilà un avis qui donne furieusement envie de se jeter sur ce livre.... :grin:
Ma PAL ne te remercie pas ! :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27/09/2013 07:58 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
Après l'intégrale consacrée au héros récurrent de Peter Robinson DCA Banks, je souhaite maintenant mettre en lumière une autre série consacrée à un autre personnage - ou plutôt devrais-je dire deux autres personnages tant ils sont intimement liés - de la littérature policière tendance enquête, Alex Delaware et Milo Sturgis de l'auteur Jonathan Kellerman. Certes, certains de ses romans ont déjà été critiqué ici ou là, mais à ma connaissance jamais une intégrale chronologique n'avait été tentée en France. Me voici donc reparti pour un autre (très) long voyage, pratiquement trente volumes ayant été publié (en comptant ceux non traduits). Le challenge est d'autant plus compliqué car contrairement à la série de Robinson, lue au fil des mois et des chroniques écrites, j'ai commencé il y a longtemps celle de Kellerman. Donc les critiques des premiers volumes datent d'il y a plus de dix ans. Merci d'être indulgent avec ma mémoire et n'hésitez pas à me faire remarquer les erreurs commises.
NOTA: la date indiquée est celle de la parution aux Etats-Unis car à ses débuts, cette série à connu
divers éditeurs en France avant que le Seuil décide de publier le premier tome en 2003 soit HUIT ans après la première publication de la série en 1994 aux éditions Plon avec "Double Miroir" quatrième tome de la série...


1 - Le rameau brisé (When the bough breaks -1985 US) éd. Seuil
Image

Dans ce 1er roman, seulement traduit chez nous en 2003, nous faisons la connaissance d'Alex Delaware psychologue réputé (tout comme l'auteur), fraichement retraité après avoir subi le traumatisme du suicide d'un pédophile dans son cabinet. Grand, assez aisé économiquement parlant, plutôt bel homme et charmeur, il vit avec Robin Castagna menuisière haut de gamme de son état et leur chien Spike.
Sa retraite va vite être écourtée lorsque son ami l'imposant inspecteur Milo Sturgis flic homosexuel dans ces années 80 où cela n'était pas forcément bien vu, l'appelle pour lui demander de l'aide: cerner psychologiquement une petite fille, Mélody Quinn, 7 ans, seul témoin du meurtre de sa mère.
Passé dans les mains des éditions Plon et de l'Archipel sans rencontrer le succès espéré, la série des Delaware a échoué au Seuil qui ont finalement réussi à la développer et est maintenant un classique (Ah si les éditions du Masque avaient persévéré avec les romans de Stephen Booth mon bonheur aurait été complet!) Dès son premier volume, Kellerman frappe fort et juste. Très bien écrit, bourré de bons mots, on dirait que l'auteur n'en est pas à son coup d'essai! Les deux héros frappent aussitôt par leur connivence et leurs différences, car tout oppose le très cartésien et extraverti Delaware au bouillant et taciturne Sturgis. Un point commun, les doutes qui assaillent les deux héros. Point d'ennui ici d'autant que l'auteur nous décrit toujours les évènements par le biais de Delaware à la première personne, l'enquête réservant son lot de rebondissements. Ajoutez à cela l'empathie de l'auteur avec tous ses personnages - y compris ceux de moindre importance- et vous obtenez un coup de maitre comme premier roman!

4.5/5


2 - La preuve par le sang (Blood test -1986 US) - éd Seuil
Image

Delaware doit ici convaincre les parents du petit Woody Swope de lui faire subir le seul traitement qui pourrait le sauver du cancer. Hélas toute la petite famille est sous l'emprise d'une secte "Les Toucheurs", très rigoriste. L'affaire se corse lorsque les Swope disparaissent. Une course contre la montre est lancée et désemparé Delaware va pour une fois devoir faire appel à Sturgis...
Dénonçant sans manichéisme les sectes et leur fanatisme, à travers une enquête pleine de chausses-trappes ( comme souvent chez cet auteur, l'intrigue du départ va apporter des ramifications inattendues), Kellerman frappe là encore un grand coup. La tension monte crescendo ( attention, thriller psychologique oblige, on est pas ici dans l'action pur et dur mais plutôt dans la réflexion et le bon sens) même si on peut trouver quelques facilitées ici ou là, tout se tient et c'est tout à l'honneur de Kellerman. Point commun au premier roman, on retrouve notre héros en fâcheuse posture dans le final, une habitude très roman US que perdra l'auteur au fil du temps pour se concentrer sur des fins tout aussi tendues mais plus en retenues, peut être moins spectaculaires mais beaucoup plus cyniques...

4/5


3 - Over the edge (1987 US) - non traduit en France

4 - Double miroir (Silent partner -1989 US) éd Plon puis Pocket
Image

Sharon Ranson, psychologue et accessoirement ancienne amante de Delaware, est retrouvée morte. Doutant d'un décès naturel, ce dernier décide de remonter une piste dénichée assez vite et va se heurter pêle-mêle à un magnat du cinéma et un docteur en psychologie expert en manipulations mentales...
Ce quatrième volume arrive après un troisième non traduit (on se demande bien pourquoi!) sans que cela nuise à la compréhension des évènements intimes dans la vie de nos héros (ce qui ne sera pas le cas par la suite). Kellerman applique ses recettes habituelles à base de recherches de détails et même si parfois -comme c'est souvent le cas dans tous ses romans- un flot de personnages secondaires fait que l'on peut s'y perdre, on ne peut qu'être admiratif devant cette minutie presque "horlogesque" (!) Cerise sur le gâteau, ici on en apprend un peu plus sur le passé de notre héros dans une ambiance quasi-hollywoodienne qui nous change des endroits habituels cher à l'auteur.
Mais comme le dit l'adage, tout ce qui brille n'est pas or...

3.5/5


5 Time bomb (1990 US) - non traduit en France


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30/09/2013 14:02 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13842
Grip, tu avais déjà créé un sujet concernant Le rameau brisé en 2009.
Je me suis donc permise de fusionner les deux sujets et j'en ai profité pour rajouter les images des couvertures des romans.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30/09/2013 17:03 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
Merci montse tu as bien fait...moi et ma petite mémoire ! Je te remercie concernant les couvertures. Si tu peux continuer dans le futur c'est parfait!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01/10/2013 05:43 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13842
Pas de souci ! :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06/10/2013 19:17 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
6 - Terreur nocturne (Private eyes 1992 US) éd Plon puis Pocket
Image

Il y a dix ans de cela, Alex Delaware avait soigné la toute jeune Melissa Dickinson petite fille riche qui venait lui confier ses terreurs enfantines liées à sa mère Gina vitriolée par un amant jaloux. Aujourd'hui tout juste majeur, elle revient à nouveau car le criminel est sorti de prison...mais est-ce le seul?
Je viens de terminer ce roman ( le seul de la série qui me restait à lire antérieur aux publications du Seuil) et le moins qu'on puisse dire est...qu'il pèse son poids! Plus de 570 pages...il faut bien l'avouer, Kellerman aurait put élaguer ici ou là et gagner facilement 50 pages. Cependant - et comme c'est devenu une habitude chez cet auteur - l'intrigue va vite dénouer des secrets bien enfouis où assez rapidement la thèse du vitrioleur sur le retour va vite être abandonnée pour une réalité plus sordide.Même si le coupable final est vite identifié, sa raison final est si complexe (étude de cas) qu'elle pouvait difficilement être identifiée. Ceci étant, la façon dont tout s'agence tel un véritable jeu de mécano est jouissif...Delaware pour la petite histoire sort avec une certaine Linda, mais se console vite dans les bras de Robin qu'il retrouve et Milo Sturgis est lui mis en retrait de la police pour coup de poing à un supérieur (ceci s'est passé dans le roman précédent non traduit).

3.5/5

7 - La valse du diable (Devil's waltz 1993 US) - éd Plon puis Pocket
Image

On nous présente la famille Jones, bien sous tout rapport et leur adorable bébé Cassie de vingt et un mois, bébé souffrant déjà de troubles de comportements. Le médecin traitant émettant des doutes appel à la rescousse Alex Delaware qui présent vite que des personnes essaient d'attenter à la vie du bébé...
Sans conteste, voici un des épisodes de la série les plus prenants lu à ce jour, car en plus du suspense habituel, reste constamment touchant, le fait que l'histoire aborde les problèmes liés aux enfants d'une part et que l'auteur d'autre part arrive et c'est une gageure à nous faire "vivre" réellement le bébé. Le pitch du départ déjà intéressant va vite s'étoffer et l'histoire va rapidement faire découvrir sa complexité. Une totale réussite!

5/5

8 - Bad love (1994 US) - non traduit en France

9 - Self-défense (1995 US) - non traduit en France

10 - Le nid de l'araignée (The web 1996 US) éd l'Archipel puis pocket
Image

Delaware et son amie Robin Castagna sont invités à passer trois mois sur l'île d'Aruk par le docteur Moreland, mais en tombant sur de vieux dossiers, notre héros découvre que plusieurs patients ont été victimes d'étranges hallucinations. S'ajoute à cela un crime impuni, il n'en faut pas plus à notre psy préféré pour se lancer dans une enquête à la lisière du fantastique...et mettre en péril sa vie et celle de Robin...
Voici l'ovni de la série! Décor paradisiaque, exotisme, on est bien loin des ambiances habituelles au point que ce roman a des faux airs d'aventure style "Ile du Docteur Moreau"! Sa spécificité et son étrangeté font que très vite un sentiment de mystère entourant l'île et le docteur Moreland nous éloigne des romans psychologiques habituels. Cependant le final fournit des explications concrètes mais malgré tout...étrange. A lire pour la continuité.
On apprend grâce à ce roman ce qui s'est passé précédemment dans les romans non traduits (grrr!) : un psychopathe a incendié la maison de nos deux tourtereaux, brûlant une grande majorité des instruments musicaux de Robin ( son travail dans le bois concerne la réparation de guitares, violons de grands artistes rock) et a failli les tuer. On comprend mieux pourquoi ce roman atypique est le seul à avoir été traduit aux éditions l'Archipel car il peut se lire sans connaitre les arcanes de la série d'ailleurs Milo y est quasi absent...

3/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07/10/2013 17:56 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
11 - La clinique (The clinic 1996 US) éd. Seuil
Image

Hope Devane, féministe engagée, est retrouvée poignardée devant chez elle. Milo Sturgis, aidé d'Alex Delaware, comprend vite que c'est dans le passé de la victime que se trouve la solution.
Pas toujours simple de se renouveler lorsque l'on écrit sur un personnage récurrent et il n'est donc pas rare de se retrouver avec des intrigues redondantes. Pourtant, une fois encore, Kellerman arrive à se sortir de ce piège: appréhendant les problèmes de greffes "volées", l'écrivain nous emmène à travers le personnage de Hope Devane vers des rivages troubles, hélas courant dans certains pays totalitaires (Chine et Corée du nord pour ne pas les nommer), ces pratiques monstrueuses se développant à travers des filières dans nos pays censés être moins permissifs, mais où par le biais de l'argent-roi tout est monnayable. Encore une belle réussite humaine que ce roman doublé d'un beau portrait de femme...
NOTA: sur le site officiel de l'auteur, "La Clinique" n'arrive qu' APRES "La Sourde". Néanmoins, si l'on se fie au copyright du Seuil, ce roman est bien daté de 1996, soit un an avant "La Sourde"...

4/5

12 - La sourde (Survival of the fittest 1997 US) - éd Seuil
Image

Irit Carmeli, fille sourde d'un diplomate israélien en poste aux USA, est assassinée alors qu'elle faisait une sortie avec sa classe. Milo, à nouveau mis sur la touche par ses supérieurs lui faisant payer sa différence sexuelle, mais enquêtant malgré tout, demande l'aide d'Alex Delaware. Celui-ci rechigne, mais rejoint son ami lorsqu'il apprend que d'autres petits handicapés sont à leur tour la cible mortelle d'un tueur insaisissable...
Une entrée en matière accrocheuse...puis une enquête un brin longuette, en cause principalement tout le salmigondis diplomatique du premier tiers du roman freinant considérablement le rythme. Heureusement ensuite tout s'accélère avec sur la fin un final haletant, même si l'on devine ce qui va se passer. En bref, pas le meilleur roman de l'auteur...et de loin!

2.5/5

13 - Le monstre (Monster 1999 US) - éd Seuil
Image

Il ne fait aucun doute que le meurtre du docteur Claire Argent est lié au travail qu'elle faisait dans un établissement sinistre où sont enfermés des assassins que la justice n'a put condamner parce qu'ils sont fous. Alors tous les soupçons se posent sur Adis Peake, un monstre qui a tué toute sa famille et qui s'apprêtait à la dévorer quand on l'a arrêté, qui a déclaré au docteur Argent peu avant qu'elle soit tuée: "Dr A vilains yeux dans une boite"...
Bien belle réussite que ce "Monstre" après le petit coup de mou du roman précédent. Il faut dire que le mystère du départ - cette fameuse phrase - nous envoute assez vite. La façon dont Delaware va interroger Peake en l'analysant est vraiment un grand moment. On est très, mais alors TRES loin de la psychologie de bazar que nous ponde certains romanciers! Kellerman est dans son élément et cela se sent (beaucoup plus en tout cas que dans l'espionnite du roman précédent!). Seul petit bémol, mais habituel chez cet auteur, le trop plein de personnages secondaires qui freine parfois la lecture. En même temps, ils sont tous tellement bien campés que l'on ne peut s'empêcher de s'y intéresser. Si la conclusion n'est pas bluffante - vu toutes les pistes explorées, il était normal que la bonne se trouve dedans! - elle se tient et a le mérite d'être humaniste.

4/5

14 - Dr la mort (Dr Death 2000 US) - éd Seuil
Image

Eldon H Mate, surnommé "l'ange de la mort", pratiquait ouvertement l'euthanasie dans une région, la Californie, pas spécialement tolérante sur le sujet. Retrouvé tué dans le véhicule où il aidait les gens à mourir, son meurtre demande à Milo Sturgis de s'aider de son vieil ami Alex Delaware. Celui-ci va accepter à contre coeur car il connait un secret lié au médecin bien gênant...
Un pur Kellerman!
Un meurtre.
Plusieurs pistes.
Toutes vont s'avérer judicieuses.
Mais un meurtre seulement? Comme à son habitude, l'auteur, à la manière du Grand Ed Mc Bain mais dans un style moins percutant, mélange deux intrigues. Mais à la différence du maitre du Police Procedural, neuf fois sur dix les deux résolutions sont toujours à l'opposée l'une de l'autre. Si pour ma part, j'avais deviné assez rapidement qui avait tué Eldon Mate, le second meurtre, celui de Joanna Doss a été une surprise totale et ce n'est pas la phrase suivante qui pouvait donner une partie de la solution qui pouvait aider: "Pourquoi se laisser grossir puis mourir". La résolution est dans un sujet rarement traité dans les romans...car tabou!
Véritablement un très bon cru avec toujours ce qu'il faut de déclinaison psychologique sans que jamais cela ne soit jamais roboratif.

4.5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08/10/2013 17:57 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
15 - Chair et sang (Flesh and blood - 2001 US) - éd Seuil
Image

Il y a quelques années, Alex Delaware a eu en charge Lauren Teague une adolescente rebelle. Malgré tous ses efforts, la jeune fille refusa de se faire soigner. Quelques années plus tard, il a la malheureuse surprise de voir la jeune fille devenue femme se livrer en spectacle lors d'une soirée arrosée. Mais le pire est à venir lorsque le corps sans vie de Lauren est retrouvée dans une benne à ordure. Milo chargé de l'enquête est épaulé par son fidèle ami. Tous deux vont alors se voir confronter à un univers interlope.
Kellerman souhaite à travers chaque roman dénoncer une tare de notre société: ici l'industrie du sexe. Comme à son habitude, les personnages sont foison, mais l'auteur arrive toujours à nous garder en éveil. Coté intimité, la romance entre Alex et Robin est de plus en plus prenante au point de vouloir lire les romans rien que pour voir la façon dont l'auteur va appréhender ce couple si fusionnel. C'était d'ailleurs le cas dans les romans de Mc Bain mais à un niveau encore plus élevé car celui-ci passait d'un couple à l'autre (certains se séparaient pendant que d'autres se créaient), ce qui faisait que l'on avait l'impression de tous les connaitre depuis des années. Un tour de force à mon sens jamais égalé!

3.5/5

16 - Qu'elle repose en paix (The murder book - 2002 US) - éd Seuil
Image

Pourquoi Alex Delaware reçoit-il un jour un dossier contenant les photos de 43 crimes? En en faisant part à son ami Milo Sturgis, celui-ci se souvient d'une affaire vieille de 20 ans dont on l'avait dessaisi. Il faisait alors équipe avec un inspecteur chevronné sur lequel la police des polices enquêtait. L'auteur de l'envoi du dossier savait qu'Alex rentrerait en contact avec Milo. Mais qui est-il? Et si faire la lumière sur une vieille affaire était tout sauf recommandable?
Avec ce pavé de plus de 500 pages, Kellerman nous livre la quintessence de son art et le culmen de sa série. Prenant, dense, avec un flashback opportuniste sur le début de carrière de Milo Sturgis et un meurtre particulièrement odieux, classé sans être résolu , cet épisode m'a fait penser à la série Cold Case. Tout sonne vrai, grâce à des réparties bien senties et même Milo voit sa carapace se fendre. Certes, les descriptions des magouilles politiciennes peuvent par moment ralentir le rythme mais elles sont nécessaires à la compréhension de l'affaire, sans parler de la mise en place du romans teinté très 70/80. De plus, le duo parfait que semblait former Alex/Robin est mis ici à rude épreuve, ce qui contredisait le happy end mielleux de l'épisode précédent et confirme que jamais rien n'est figé chez Kellerman...

5/5

17 - La dernière note (A cold heart - 2003 US) - éd Seuil
Image

Une jeune artiste a été garrottée le soir de sa première exposition dans une galerie réputée. Aucun mobile clair décelé en fait une affaire complexe. Bientôt un second meurtre, celui de Baby Boy Lee ancien grand du blues survient. Aidé de deux acolytes, Milo et Alex se trouvent vite devant une évidence: et si tout ceci était la marque d'un serial killer?
Voici une première dans les romans de Jonathan Kellerman (du moins à ma connaissance car rappelons le quatre romans restent à traduire...), avec ici la traque d'un tueur en série s'en prenant à des artistes. Est-ce le fait d'utiliser ces personnages emblématiques d'une certaine Amérique, toujours est-il que cette "Dernière note" est inférieur aux romans précédents, malgré la capacité toujours aussi brillante de l'auteur à brouiller les pistes; même si ici pas de double ou triple pistes. Kellerman n'a pas toujours besoin de ces artifices restant bien au dessus de la mêlée, d'autant que la nouvelle séparation de Robin et Alex (la première avait eu lieu dans les débuts de la série) est traitée d'une bien douloureuse manière avec une pudeur et une empathie, je l'avoue, rarement lue dans une série policière...

3/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09/10/2013 14:55 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
18 - La Psy (Therapy - 2004 US) - éd Seuil
Image

Le double meurtre qui s'expose à Milo et Alex a tout pour intriguer car il indique le crime sexuel. Si la jeune femme retrouvée dans la voiture est inconnue, le garçon est vite identifié comme étant Gavin Quick, en thérapie auprès du Dr Koppel, psy très en vogue dans les médias. C'est alors qu'un autre crime est commis qui renvoie encore vers la célèbre psychologue...
Encore une fois le milieu de la psychologie me dirons certains hermétiques à la série...oui mais encore une fois Kellerman brouille les cartes et densifie son récit à travers fausses pistes et déductions, le tout parsemé de ces fameuses remarques acerbes et bien sentis sur notre quotidien que distribue l'auteur avec toujours autant de bonheur et qui fait aussi sa "patte" et le différencie de la concurrence (promis j'en donnerai des exemples dans la prochaine critique). En prime ici une fin redoutablement efficace et très bien menée en plus d'être criante de vérité (le suspect va t' il tomber dans le piège tendu?). Alex Delaware de son côté se remet doucement de sa séparation d'avec Robin en tombant dans les bras d'Allison, une psy pour enfants (sic!)
NOTA: A partir de ce 18ème volume, l'auteur va donner un titre très court (un seul mot) dommage que la traduction française ne suive pas car cela à un côté plus "impactant".

4.5/5

19 - Fureur assassine (Rage - 2005 US) - éd Seuil
Image

Troy Turner et Rand Duchay étaient tout juste sortis de l'enfance, lorsqu'ils ont enlevé et tué une petite fille. Quelques années après les faits que Delaware avait été amené à juger en rendant un compte rendu sur l'état psychologique des deux adolescents, celui-ci reçoit un appel de Rand Duchay, peu de temps avant que ce dernier ne soit retrouvé mort. Milo et Alex sont amenés à se replonger dans cette ancienne affaire douloureuse sans se douter que la vérité qu'ils vont affronter est plus terrible encore...
Le crime initial est déjà en soi assez affreux...mais que dire du déroulement de cette enquête où la folie et l'horreur sont au rendez-vous. Ce roman est sans conteste un des plus éprouvants de la série, mais également un des plus réussis. Débarrassée des "scories" habituelles de l'auteur (surabondance des personnages), l'enquête file à 100 à l'heure et on n'oubliera pas de sitôt les couples Cherish et Drew Dancy/ Barnett et Léa Malley! L'histoire nous conduit ainsi vers une conclusion aussi monstrueuse que machiavélique; le point de départ n'était vraiment qu'un apéritif!
Concernant le final plus mélancolique et désenchanté que d'habitude, elle porte un voile sur les relations entre Alex et Allison, l'affaire traitée n'y étant pas étrangère...
NOTA: comme promis voici quelques belles saillies de l'auteur: "le maquillage du matin perdait le combat contre la transpiration", "Los Angeles se décidait à passer une audition pour l'hiver" et un dernier alors que les deux héros se trouvent dans un coin paumé et trouve une aire: "- Ce doit être un gite d'étape. - Sur la route de quoi?"

5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10/10/2013 05:40 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
20 - Comédies en tout genre (Gone - 2006 US) - éd Seuil
Image

Dylan Meserve et Michaela Brand, apprentis acteurs et amants, disparaissent un soir après une répétition. Trois jours plus tard, ils sont retrouvés nus et terrifiés après avoir subi un calvaire aux mains d'un kidnappeur sadique. Mais des doutes apparaissent bientôt et l'on apprend alors qu'il s'agissait d'un coup monté pour attirer l'attention des médias. Les deux acteurs passant en jugement, le dossier d'évaluation psychologique est confié à Alex Delaware. Mais à peine ce dernier a t' il terminé que Michaela est retrouvée assassinée. Et c'est bientôt Dylan qui disparait à son tour...
Quel titre risible ou cynique (c'est selon) a été donné à ce 20ème volume en français, quand on voit celui américain, sec, et finalement bien plus adapté à ce roman d'une noirceur telle que ne l'aurait pas renié un Mc Bain des grands soirs! Car avec ce nouveau style que semble avoir adopté Kellerman (beaucoup plus de dialogues et moins de descriptions), à moins que ce ne soit qu'un coup d'essai, "Comédies en tout genre" nous emmène dans les tréfonds de l'âme humaine à un niveau jamais atteints dans la série et ce à 100 à l'heure. Si le coupable de l'histoire est vite identifié, ses motivations vous donnerons des hauts le coeur et il est bien possible que cette enquête s'immisçant dans les pires secrets de famille et semblant si basique dans son premier tiers et tellement éprouvante par la suite ait des conséquences sur le futur même de notre héros. Sans compter une autre affaire occupant Delaware à laquelle Allison sera mêlée pour le pire, fait que notre héros semble bien las sur la fin. Heureusement une conclusion réconfortante et dégoulinante de bons sentiments (dans le bon sens du terme, la langue d'un chiot étant souvent baveuse!) nous fait croire à un monde meilleur...
Avec ce roman, c'est également la disparition de Spike que nous saluons, sorte de chien démiurge car il apparaissait dès le premier tome, et que Robin pleure...ce qui l'amène à nouveau dans les bras de son bien aimé!

5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11/10/2013 17:16 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
21 - Meurtre et obsession (Obsession - 2007 US) - éd. Seuil
Image

Tanya Bigelow, ancienne patiente traitée pour TOC par Alex Delaware, revient voir ce dernier quelques années plus tard pour lui annoncer que sa mère Patty a dénoncé un crime sur son lit de mort. Avec l'aide de Milo, il se lance dans une enquête complexe qui leur donnera à rencontrer (entre autres), une famille de la haute, une ancienne star du porno reconvertie dans les locations, un fils taré et une multitude de toxicos et autres personnes du même acabit, le tout sur fond de quartiers rutilants ou minables, c'est selon...
Mazette! Bon là, il ne s'agit pas de lâcher l'affaire, car il faut bien l'avouer, rarement roman de Kellerman aura vu une telle profusion de personnages apparaissant au fur et à mesure que l'enquête progresse! Pour preuve: l'auteur -vu le nombre de pistes à explorer- est obligé d'adjoindre à nos deux héros habituels trois renforts de taille en la personne de Petra Connor, Dave Saunders et Kevin Bouleau.
Cette histoire aux ramifications familiales denses est finalement assez plaisante, surtout si l'on prends en compte le retournement final, particulièrement réjouissant, que je n'avais pour ma part pas vu venir! Le fait que Milo et Alex partent dès le début avec en tête l'idée que Patty est innocente du crime dont elle s'avoue coupable (en partie parce que Rick l'ami de Milo l'avait comme infirmière attitrée) fait que très vite ils vont être confrontés à un nombre incroyable de pistes les amenant parfois à compter sur la chance.
A noter page 422, une erreur de nom, preuve s'il en est que même l'auteur (à moins que ce ne soit le traducteur) s'y perd aussi!

3.5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14/10/2013 05:27 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
22 - Habillé pour tuer (Compulsion - 2008 US) - Ed.Seuil
Image

Une jeune femme tombe en panne sur une route déserte et disparait. Une enseignante à la retraite est sauvagement poignardée. Le lien? à priori aucun. Mais dans cette enquête, l'abnégation de nos deux héros sera primordiale...
Grande réussite que ce 22ème opus de la série. Histoire courte et ramassée (moins de 400 pages), on ne s'ennuie pas une seconde. Milo et Alex à la poursuite d'un tueur insaisissable aux multiples identités et aux mobiles bien flous, ce n'est pas courant. Le final, étouffant, nous permettra de faire connaissance avec un assassin protéiforme et ambigüe qui n'es tpas sans nous rappeler celui du "Silence des agneaux" (en n'excluant pas sa bestialité!).
On ne sera pas insensible non plus à l'enquête menée en parallèle concernant la disparition seize ans plus tôt d'un jeune noir, jamais résolue et qui refait surface lorsqu'un tueur en série s'accuse du meurtre pour repousser son exécution. Mais là encore, la conclusion (terriblement) banale et répugnante à la fois en fait une des plus touchantes écrite à ce jour par l'auteur au point d'en oblitérer l'histoire principale! On ne peut alors s'empêcher de penser à Cold Case, lors des aveux d'un des survivants, ce souvenir qu'il dévoile empêchant à jamais de refermer une plaie présente pour toujours dans son âme. L'image qui vient alors à l'esprit est celle de la série, où l'on voit la transformation de cet homme d'ado insouciant en homme brisé...
Et que dire, pour terminer, de l'histoire parallèle de Robin, se croyant persécutée par un acheteur providentiel et demandant à Alex d'être présent lors de la venue de celui-ci pour l'achat d'un violon...énorme surprise l'arrivée du monsieur et belle leçon de vie et de tolérance administrée à nous tous, bien rare dans les romans policiers actuels!
On l'aura compris, un de mes coups de coeur de la série!

5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06/11/2013 10:43 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
23 - Jeux de vilains (Bones - 2008 US) -Ed Seuil
Image

Jouons à un jeu: un homme tombe, lors d'une vente aux enchères, sur une boite contenant 42 petits os. Au même moment, Alex et Milo sont appelés sur une scène de crime: on a retrouvé un cadavre de sexe féminin dans un marais. L'idée: cherchons le point commun...
Affublé d'un nouveau partenaire, Moses Reed, ce nouvel opus de la saga de Jonathan Kellerman, nous narre la résolution d'une vengeance familiale aussi glauque que complexe. Comme à l'habitude, les fausses pistes ne manquent pas...mais même les vrais pistes demeurent compliquées à suivre! Au final, on est ici en présence d'une enquête finalement assez roborative, heureusement égayée par la présence de Moses Reed et de son frère, bien campés et psychologiquement intéressants. Heureusement, car pour les autres et assez bizarrement, je n'ai pas ressenti l'empathie habituelle envers les autres protagonistes (y compris les criminels) ce qui m'amène à considérer cette nouvelle enquête moins réussie que les autres, le plaisir absent faute d'une émotion moindre, et donc moins concerné. De plus le coup du box n'ait pas réellement bien expliqué...
A noter la nouvelle couverture des éditions Seuil grand format de cette collection, à mon sens très réussie, mais qui n'a semble t'-il pas eu les retombées positives attendues, ayant été ensuite abandonnée!

3,5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07/12/2015 09:27 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 395
24 -Double meurtre à Borodi Lane (Evidence-2009 US) -Ed Seuil

Deux corps enlacés sont retrouvés par un gardien de nuit dans une pompeuse villa abandonnée. L'enquête menée par Milo Sturgis et Alex Delaware va les emmener dans le joyeux petit monde de l'éco-terrorisme sans oublier la piste d'un sultan d'une petite île indonésienne...
Cela faisait deux ans que je n'avais pas lu un roman de cette série (et donc pris un peu de retard dans la livraison annuelle du Seuil) dont j'apprécie la connivence qui existe entre les deux personnages principaux pourtant à l antipode l'un de l'autre: un flic bourru et homosexuel (Sturgis) et un bel homme hétérosexuel pur jus. Ce qui fait la force de cette série, c'est la qualité psychologique qui s'en dégage, l'auteur étant à la base psychologue de formation et ayant exercé par le passé avant de devenir écrivain à succès. Pourtant dans ce 24 ème tome, cette notion de psychologie est battue en brèche pour une trame classique où Sturgis et l'enquête policière prend clairement le pas et sur une affaire qui parait simple au départ, on a comme d'habitude chez cet auteur une multitude de personnages qui vont venir se greffer à l'affaire pour une double résolution finale, normale me direz vous pour un double meurtre!

4/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB