Nous sommes actuellement le 27/11/2020 19:43

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 27/08/2007 11:21 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
Dupetitbois a écrit :
L'homme aux cercles bleus de Vargas qui est super aussi. ?
C'est le premier vargas que j'ai lu...et depuis je les ai tous lu :oops:


Image
    " Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ? " Depuis quatre mois, cette phrase accompagne des cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de Paris. Au centre de ces cercles, prisonniers, un débris, un déchet, un objet perdu : trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon... Le phénomène fait les délices des journalistes et de quelques psychiatres qui théorisent un maniaque, un joueur. Le commissaire Adamsberg, lui, ne rit pas. Ces cercles et leur contenu hétéroclite sont de, mauvais augure. Il le sait, il le sent : bientôt, de l'anodin saugrenu on passera au tragique. Il n'a pas tort. Un matin, c'est le cadavre d'une femme égorgée que l'on trouve au milieu d'un de ces cercles bleus.


Je le commence aujourd'hui :D

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27/08/2007 12:03 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
J'ai lu trois livres de Fred Vargas :

"Debout les morts "

"pars vite et reviens tard"

"Ceux qui vont mourrir te saluent"

J'ai bien aimé le style j'ai bien accroché et je me suis fais mené en bateau à chaque fois :x une préférence pour pars vite et reviens tard !

J'en ai d'autres qui attendent d'être lu

je n'ai pas du tout lu dans l'ordre???? :???:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/06/2008 18:11 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
Le dernier Vargas me fait de l'oeil :wink:

Image

Citer :
On avoue avoir pris beaucoup de plaisir à tenter de deviner comment elle allait s'en sortir cette fois-ci. Par quelle malice elle parviendrait à relier les deux scènes si typiquement « vargassiennes », cocktail de violence ancestrale et de distance poétique, à l'origine de toute l'histoire. Il faut dire que, pour ce dixième roman, Fred Vargas n'a pas choisi la voie de la facilité. Tout commence à Londres, devant le très ancien cimetière de Highgate, par la découverte d'une vingtaine de chaussures, toutes dirigées vers la porte, « comme si elles voulaient entrer ». Des chaussures avec des pieds dedans, tranchés à hauteur des chevilles. A peine ses personnages ont-ils le temps de se perdre en conjectures que l'histoire rebondit dans la région parisienne. Le commissaire Adamsberg se retrouve face au corps d'un homme littéralement pulvérisé, réduit à l'état de particules projetées sur les murs de son pavillon. A ce point du récit, le lecteur jubile.

Par quel miracle Fred Vargas arrivera-t-elle à creuser le tunnel entre les deux scènes, la britannique et la française ? On ne racontera rien, évidemment. Sinon que tout se joue sur le fil, infiniment subtil, de l'imagination et des mots, étrangers en particulier. Et qu'il faudra mille méandres, quelques incursions aux frontières du fantastique et un grand détour par les bords du Danube pour que le charme opère une fois encore. Un lieu incertain est un conte policier qui vous scotche de la première à la dernière page, une fantaisie littéraire d'une singulière liberté. Un pied de nez à la mort, dont l'auteur a décidément le secret.

Michel Abescat

Telerama n° 3050 - 28 juin 2008


et puis Fred Vargas a participé à un tchat' organisé par Rue 89 :

c'est là


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/06/2008 18:20 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 13/03/2007 14:58
Message(s) : 3764
Localisation : Jura
Celui là, il va tomber dans ma besace dans pas longtemps :grin:

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... j'ai la certitude d'être encore heureuse.
Julette Renard.


Plus une eau est pure, moins il y a de poissons. (proverbe chinois)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03/01/2010 19:55 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30/11/2007 18:23
Message(s) : 2158
Localisation : Giberville
Lecture de un peu plus loin sur la droite

Ici pas d’Adamsberg, mais un de ses amis, attachant, surprenant…
Beaucoup de personnages hors cases, marginaux quoi…
Une belle écriture concise, des dialogues désopilants.
Un dénouement original…

Encore un Vargas lu avec plaisir. :grin:

_________________
«Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas.»
Pierre Desproges


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/02/2010 10:32 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09/11/2007 09:00
Message(s) : 9309
Localisation : Normandie
Je me suis prise la fin en pleine poire. Je n'ai absoluement rien vu venir. L'auteur sait "endormir" la vigilance du lecteur pour lui faire des révélations coup de poing.

Une étrange histoire de loup garou qui sème la terreur dans le Mercantour c'est tout ce qu'il faut pour éveiller la curiosité du commissaire Adamsberg et si en plus la femme qu'il aime lui demande d'intervenir, il n'y a qu'un pas que le commissaire va franchir.

_________________
"on est tous l'étranger de quelqu'un" Marc Lévy
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03/03/2010 07:03 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30/11/2007 18:23
Message(s) : 2158
Localisation : Giberville
Sans feu ni lieu

J'ai retrouvé avec plaisir les personnages d'un peu plus loin sur la droite.

Toujours aussi attachants, bons vivants, atypiques.
Clément, l'imbécile du roman qu'on prend tout de suite sous son aile, comme Marthe, pour le protéger.

L'intrigue y est comme d'habitude bien menée.

La phrase finale m'a fait sourire pour finir :

Citer :
_ c'est tout de même malheureux, bougonna-t-elle, qu'il faille toujours gueuler pour avoir raison.

J'en ferai bien une signature... :mrgreen:

_________________
«Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas.»
Pierre Desproges


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Fred Vargas
Message Publié : 09/07/2013 14:46 
Hors-ligne
Lecteur curieux
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04/07/2006 05:57
Message(s) : 290
Je viens de terminer L'armée furieuse.

Bin j'suis déçue. :oops:

L'intrigue est cousue de fils blancs, il ne se passe pas grand chose, les dialogues, même si drôles, ont l'air d'être le script des adaptations télé plutôt que ceux d'un roman et il y a du recyclage d'anciens romans/expressions etc.

Je me répète, mais j'suis déçue ... :chut:
Quelqu'un d'autre aurait un avis plus positif ??? :?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB