Nous sommes actuellement le 08/08/2020 14:24

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : San Antonio - Frédéric Dard
Message Publié : 17/02/2009 08:14 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09/11/2007 09:00
Message(s) : 9218
Localisation : Normandie
San-Antonio est une série de romans policiers rédigée par Frédéric Dard mettant en vedette le commissaire de police Antoine San-Antonio. Il n'est sans doute pas négligeable de préciser que le style de l'écriture, l'approche, les paradoxes, les anglicismes, ce qu'on pourrait éventuellement considérer du snobisme, ou encore son contraire, ont été à la clef de la réussite de la série dans sa jeunesse. Il faudrait pour ce faire se livrer à une analyse sérieuse, à la fois linguisitique et historique, ce des débuts de l'oeuvre à l'apparition de Bérurier et consorts, du passage du roman policier à peine atypique à la parodie gouleyante jusqu'à ce qui est maintenant.

San-Antonio : Le commissaire a plusieurs casquettes : commissaire, donc, mais aussi agent secret, directeur de la police, romancier (San-Antonio écrit les romans dont il est lui-même le héros). On apprend très peu de choses sur lui en lisant ses aventures. Prénommé Antoine, du signe Cancer ascendant Sagittaire, il a suivi ses études secondaires au lycée de Saint-Germain-en-Laye. Anticonformiste doublé d'un bourgeois aux goûts de luxe affichés (toujours bien habillé et amateur de belles voitures dont il cite les marques), mais sans goût prononcé pour l'argent facile. Il a au contraire une grande honnêteté et probité et refuse de profiter personnellement des situations. Il réside à certaines époques au 103 rue de l'Église à Neuilly-sur-Seine (adresse que l'on découvre dans le roman Des clientes pour la morgue de juin 1953) et à d'autres dans le pavillon de sa mère à Saint-Cloud.

Félicie : C'est la mère de San-Antonio, qu'il adore. Vieille dame douce et attentionnée, veuve depuis l'âge de 32 ans, Félicie est toujours là quand il passe la voir dans son pavillon de Saint-Cloud. Elle lui prépare des petits plats et s'occupe d'Antoine, dit Toinet, leur fils adoptif, dont le père naturel, Wladimir Kelloustik, a été tué avec sa femme lors d'un règlement de compte entre truands. Félicie est très visiblement inspirée de Joséphine, la grand-mère de Frédéric Dard.

Bérurier : Natif de Saint-Locdu-le-Vieux (Normandie), Alexandre-Benoît Bérurier apparaît dans la série dès 1953, inspecteur, qui deviendra un jour inspecteur principal, équipier ronchonnant à la carrure de déménageur, dont le port négligé, le vocabulaire outrancier et la tenue repoussante ne gâtent pas le professionnalisme. Ses surnoms sont nombreux : "Béru", "le Gravos", "le Gros", "Queue d'âne", etc. Son hymne personnel, qu'il chante régulièrement dans la série ou du moins en entonne le début ou le sifflote est "les matelassiers" qui fait: "Cardons, cardons, car nous sommes matelassiers, car nous sommes matelassiers, mes frères! Oui nous sommes matelassiers."

Son épouse, Berthe, est aussi un personnage important. Elle affiche plus de 100 kg sur la balance. Berthe ne cache pas son appétit pour la bonne chère et la bonne chair, à l'instar de son mari. Elle a toujours eu un faible pour San-Antonio. Parfois, c'est elle qui mène l'enquête. Bérurier est cocufié par leur ami le coiffeur Alfred, ce qu'il feint d'ignorer.

Pinaud : César Pinaud est un inspecteur chétif, radoteur et sénile, qui résout néanmoins certains énigmes en dépit (ou à cause) de son allure de « débris ambulant ». Il aurait été inspiré d'un libraire chez qui Frédéric Dard avait placé, sans grand succès, un de ses premiers livres. Pinaud est affublé des surnoms « l'Amère Loque », « la brave guenille », « Baderne-Baderne », etc., dont le plus courant est « Pinuche » ou « le débris ».

Achille :Directeur de la Police française, c'est le chef de services qu'on imagine secrets, sans plus de précision. Bien qu'Achille soit présent dans la série pendant plus de 45 ans (de 1949 à 1995) l'auteur n'a jamais approfondi la description du personnage, le laissant perpétuellement dans l'ombre. Archétype du responsable sévère mais juste, chauve, flegmatique, racé, « classieux », voire élégant, aux dires même du Commissaire San-Antonio. Il ne connaît et n'aime qu'une unique voiture : la Rolls-Royce, mais ne sait pas conduire, n'a jamais souhaité apprendre, et se fait conduire par son valet et chauffeur anglais (embauché avec l'achat de la voiture dès la fin de la guerre) pour ses moindres déplacements. Surnommé « le Vieux », « le Dabe »... il aime San-Antonio au point de le considérer comme son fils spirituel et le nomme même très souvent « mon fils ».

Son seul vrai défaut : s'attribuer face au ministre et au Président les succès de San-Antonio au mépris de celui-ci et sans le moindre scrupule, ce qui irrite profondément le commissaire à tel point qu'il lui présentera deux fois sa démission dans la série.

Sa marotte : il nomme toutes ses maîtresses « Mademoiselle Zouzou ». Sa boisson préférée est le Bloody Mary, boisson d'hypocrite, avec beaucoup de Vodka.


Toinet : Le fils adoptif de San-Antonio, qu'il découvre bébé dans le roman Moi, vous me connaissez ?. Il est le fils naturel d'un truand, Wladimir Kelloustik. Le père et la mère de Toinet (son prénom est vraiment Antoine) meurent au cours de cette enquête. San-Antonio le ramène à Saint-Cloud. On peut penser que c'est Félicie qui l'a adopté. Au fil du temps, il suit les traces de son père, et développe aussi des talents de fin limier et de séducteur.


Jérémie Blanc : Inspecteur de police, l'un des principaux auxiliaire de San-Antonio. Devenu policier grâce à l'appui de San-Antonio, Jérémie Blanc est un ancien employé de la voirie de la ville de Paris. Première apparition dans le roman de 1986, intitulé " la fête des paires". Bien qu'éperdument amoureux de sa femme, Ramadé, il n'hésite pas à faire de petits écarts de conduites au fil des enquêtes menées avec San-Antonio.


Monsieur Félix : Professeur et misanthrope de son état, mis à la retraite anticipée à quelques mois de la retraite (il ne pouvait se retenir d'exhiber en classe son sexe dépassant en longueur celui déjà phénoménal de Bérurier). Il apparait de façon plus épisodique que les autres personnages, mais il lui arrive souvent de jouer un rôle actif dans ces histoires.

la liste des titres est ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_San-Antonio

_________________
"on est tous l'étranger de quelqu'un" Marc Lévy
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB