Nous sommes actuellement le 20/11/2017 14:23

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 16/07/2008 16:23 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Désolé pour le retard, j'arrive de vacances ! A brûle-pourpoint, je dirais : oui. Mais je range mes valises et reviens développer !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18/07/2008 05:37 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Le polar peut-il encore être politiquement incorrect ? Il me semble que dans ce domaine, les arts en général et la littérature en particulier ont encore de beaux jours devant eux ! De plus, étant donné la situation actuelle, que je caractériserais par un souci de sécurisation général (Il ne s'agit pas que de délinquance, mais il est à noter que toutes sortes de petites décisions plus gnan-gnans les unes que les autres sont mises en place tous les jours pour nous expliquer comment bien vivre, comment faire pour être un bon citoyen consommateur qui ne dérange pas les autres) le polar, à mon avis et dans mon cas personnel, aura de plus en plus de facilité pour être incorrect. Il est même de plus en plus salutaire d'être incorrect pour rappeler que l'humanité n'est pas cette espèce de peuplade qui ne fume pas dans les cafés, qui peut manger des cochonneries à condition de vite taper "mangerbouger.com sur son ordi, qui se méfie des gars dont les tests ADN sont douteux, qui se réfugie derrière ses chifres de croissance pour oublier que les trois quarts de la planète sont prêts à tout faire sauter pour avoir de quoi bouffer.
Quand je me lance dans l'écriture d'un bouquin, je situe les dénonciations diverse, les caractères des personnages "incorrects" au même plan que l'intrigue...
Merci Stfoch pour cette question, j'espère t'avoir apporté un élément de réponse ! :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29/07/2008 18:57 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07/05/2007 17:58
Message(s) : 5734
Localisation : Worldcity (14) près de Caen
Une petite question qui me démange depuis longtemps et que je vais de ce pas poser à tous les auteurs. Comment choisissez-vous les noms de vos personnages ? :?

_________________
Je ne sais jamais si je vais aller jusqu'au bout d'un livre, mais j'y plonge à chaque fois sans a priori, seulement guidé par la nécessité de rêver.
JL Bizien
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 13:45 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Ça dépend... Je ne procède pas de la même manière pour les secondaires, que j'invente au pif, et les principaux. Pour ces derniers, je mets "quelque chose" derrière le nom, souvent. Un souvenir, une référence, un clin d'oeil à un personnage créé par quelqu'un d'autre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 13:51 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
Alors pour le Capitaine Séverine on peut savoir quelle est la référence ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 14:02 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Mais bien sûr !
Je cite le site (Comme c'est vilain...) Forez info
http://www.forez-info.com/encyclopedie/ ... ne_47.html
"
Mince, belle, cultivée, elle écrivait avec courage, avec verve et son style choquait parfois par sa crudité. Sa vie amoureuse était épique, on se battait en duel pour ses beaux yeux. Elle fut à l’avant-garde du féminisme et de la cause ouvrière. Les gueules noires de Sainté l’appellaient « la petite Mère des mineurs », ses détracteurs, parce qu’elle fut aussi farouchement dreyfusarde la surnommèrent « Notre-Dame de la larme à l’œil ». Celle qui fut, à sa manière, une pasionaria, à l’image de Flora Tristan ou de Louise Michel (venues aussi en terre stéphanoise), reste surtout connue sous son pseudo de journaliste : Séverine
.
De son vrai nom Caroline Rémy[...]"

Il y avait à Sainté une "cité Séverine" (Jusqu'à il y a peu : les bâtiments existent encore mais je ne sais pas s'il reste du monde) etil reste toujours la rue Séverine, près des jardins ouvriers au-dessus du Puits Courriot.

Voilà, la stature du personnage, son influence sur certains lieux de la ville m'ont fait choisir ce nom. Quand à "Gérald", c'est venu comme ça. Il me faudrait une hypnose, peut-être, pour savoir pourquoi !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 14:08 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
Tu fais bien ce citer ce site qui est une mine d'information sur le Forez et Sainté :mrgreen:

C'est une belle référence encore emprunte de social et de politique :cool:

Les jardins ouvriers sont un endroit que j'aimerais un jour bien photographier ... oups mais je m'égare !

Quant à Gérald .... c'était peut être une Géraldine à la base :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 14:11 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
(Désolé Belgarpatounet, on s'écarte un peu de la question de départ... :marteau: )
Le roman que je suis en train de tenter d'écrire se passe principalement dans un jardin ouvrier...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 14:17 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
Alors je recentre le sujet et te repose une question en rapport avec ton travail d'écriture !

est-il important pour toi de ressentir l'endroit où tu bases l'histoire ?

Ainsi pour ce livre que tu écrits penses-tu aller dans les jardins ouvriers pour y puiser un peu d'imagination ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30/07/2008 14:28 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Oui, c'est d'ailleurs déjà fait. Avant de commencer à écrire, je m'imprègne des lieux. L'idée de ce livre m'est d'ailleurs venue par hasard, en passant dans le secteur. Il était survolé par un hélico. Ça faisait très affiche d'Apocalypse now. Le côté décalé, un peu de rêverie, et une idée m'est venue. Maintenant, je ne sais pas du tout ce que ça va donner !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 06:10 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
Suite à une conversation avec Nicole Provence à propos d'un avis de lecture qu'elle a fait sur un roman une question (enfin deux ...) a émergé dans mon esprit pour vous auteur et sans doute lecteur aussi

Pensez -vous que le fait d'être écrivain gâche ou seulement modifie vos lectures ?

et depuis que vous écrivez lisez-vous moins ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 06:15 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Gâcher, non, mais modifier, certainement ! J'effectue des lectures plus "techniques", j'observe les procédés des uns et des autres. Quant à mes quantités de lecture, elles n'ont pas diminué, j'ai besoin de lire, même quelques pages seulement, quotidiennement. Pour me donner le temps d'écrire, l'âge avançant, certaines plages de mon emploi du temps se sont libérées d'elles mêmes !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 06:17 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
et alors qu'elle est ta lecture du moment ?

et aussi celle qui t'as le plus "influencé" ?

et hop encore deux questions :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 09:58 
Hors-ligne
Auteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16/12/2006 20:09
Message(s) : 340
Et deux réponses !
Je lis "Un peu plus loin sur la droite" de Fred Vargas.
Quant aux lectures qui m'ont probablement influencé, je citerais bien volontiers l'oeuvre complète de Jean-Claude Izzo.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 11:04 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24/10/2006 12:33
Message(s) : 2877
Caf a écrit :
Gâcher, non, mais modifier, certainement ! J'effectue des lectures plus "techniques", j'observe les procédés des uns et des autres. Quant à mes quantités de lecture, elles n'ont pas diminué, j'ai besoin de lire, même quelques pages seulement, quotidiennement. Pour me donner le temps d'écrire, l'âge avançant, certaines plages de mon emploi du temps se sont libérées d'elles mêmes !


et tu ne crains pas d'être trop influencé et de risquer de "copier" ou reproduire quelquechose de trop similaire ?

c'est une question que je me pose toujours: comment être lecteur et écrivain tout en écrivant quelquechose d'unique ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB