Nous sommes actuellement le 14/07/2020 02:07

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : 09/11/2018 19:53 
Hors-ligne
Lecteur curieux

Inscription : 20/11/2008 19:15
Message(s) : 402
Image

Août 1992, est de la France. Anthony et son cousin décide d'aller visiter la plage des culs-nus. Mais comme rien ne se déroule comme prévu dans ce roman, ce sera la rencontre de sa vie pour le jeune homme en la personne de Steph, une jeune fille délurée, là où du haut de ses quatorze ans, le jeune homme est encore trop timide pour réagir aux désirs qui le taraude. C'est surtout pour l'auteur, dans un style hyper réaliste, sa façon de conter en quatre dates de1992 à 1998, la lente errance de jeunes paumés ( Anthony, Steph, Hacine) dans une ville où trouver un boulot décent est un challenge.

Ce livre vient d'obtenir le prestigieux prix Goncourt et le roman précédent de l'auteur Aux animaux la guerre, est une mini série à venir dans les jours qui viennent à la télé. Autrement dit, Nicolas Mathieu est un petit veinard et je serai lui je miserais une pièce sur un ticket de grattage quelconque! Plus sérieusement, tout ceci me semble être mérité. Incroyablement doué pour décrire le passage du temps, la période qu'il décrit est la mienne, même si quelques années me séparent de celle des personnages principaux. Alors forcément, la nostalgie joue à plein mais pas que. Les personnages sont tous assez forts (dans le sens de la description) pour qu'aucun ne prévale sur un autre. Mais surtout il y a cette écriture...que ce soit pour décrire la decheance de certains où le désir qui transpire par tous les pores de la peau (les scènes de sexe sont de loin ce que j'ai lu de plus excitant de ce genre, par ce fait, elles se rapprochent graphiquement de ce qu'un réalisateur comme Kechiche arrive à montrer et faire ressentir) . Et ressentir est bien le mot. Il y a bien longtemps que je n'avais lu des dialogues sonnant aussi justes. Pas un mot de trop, même dans les non dits. Alors, c'est vrai, c'est par moment assez exigeant, mais le jeu en vaut la chandelle. Alors si vous avez l'occasion de feuilleter ce bouquin, lisez la page 322 parlant des cassos ( terme né dans ces années là) ou mieux, le chapitre 2 page 391 sur Hacine et sa femme qui viennent d'avoir un bébé et osez dire (du moins pour ceux qui l'ont connu) que rien de tout ce qui est décrit n'est pas vrai! Bref, c'est tour a tour, tragique, dur, non dénué d'humour , mélancolique, excitant, profondément juste , mais surtout d'une vérité qui touche au cœur! Quelle mini série cela ferait filmé par un Mordillat des grands jours, le seul avant cet auteur, que je croyais capable de décrire la solitude de ces destins humains ravagés par le chômage. Ah mais on me dit que le précédent roman de l'auteur y a droit , prémonitoire ?

5/5


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB