Nous sommes actuellement le 16/10/2019 20:46

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 06/08/2006 16:04 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13389
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Image :arrow: Lire la chronique sur Plume Libre

L'Etang de la Mariée " vous emmène dans un village de l'Isère, Meyrieu-les-étangs, dominé par le Mont Jovis qui a donné son nom à l'étang de Montjoux.
Un jour d'été, deux sœurs jumelles Ludine et Mareska montent dans une barque pour se promener sur l'étang de la marée. Un étang maudit. Elles ont sept ans quand le drame se produit. La barque chavire, l'une se noie. Accident, malveillance, ou conséquence d'une effroyable jalousie ? Mais qui de Ludine ou de Mareska sera réellement sauvée et laquelle des deux va s'emparer de l'âme de l'autre pour dicter sa loi ? Vingt ans après, une présence invisible est toujours auprès de la jeune fille survivante. Qui est-elle et quelle âme est réincarnée dans le félin aux yeux jaunes, si proche de la jeune femme ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/08/2006 16:11 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13389
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Nicole Provence est une passionnée d'écriture certes mais aussi de sa région, et c'est avec un amour infini qu'elle en parle dans ce livre.

On est bercé par ses descriptions de jardins en fleurs ... On ne se rend pas compte, qu'elle nous entraîne vers le fond de ce jardin, dans un endroit clos, là ou ce trouve cet étang maudit.

J’ai été captivée par l’histoire de ses deux petites filles qui se disputent l’attention et l’amour de leur maman. Les personnages sont plus qu’attachants. Un livre qui vous fait froid dans le dos

On se laisse prendre à cette histoire de fantôme avec une délicieuse angoisse.

A découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/08/2006 04:46 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13389
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Je me permets de copier ici une interview que Nicole Provence a accordée au magasin Decitre.

Vous pourrez ainsi vous familiariser avec cette auteure qui … nous attend de pied ferme au festival de Vienne :D Ben oui fallait bien vous faire une tyte surprise 8)


Image

Quelles sont vos influences en matière de littérature policière ?

C'est à la fois Pierre Magnan (pour la série des Laviolette), Caroline Graham (l'inspecteur Barnaby) et Minette Walters.

Vos romans ont un ancrage régional fort puisque vos intrigues se déroulent en Isère. Sur les traces du quartanier met en scène les membres d'une brigade de gendarmerie de Vienne, que les lecteurs avaient découverts dans La Pierre du diable il y a trois ans. Comment ces personnages ont-ils évolué d'un livre à l'autre ?

Pour ce qui est de l'ancrage régional, il faut dire que je n'ai pas eu véritablement de racines car j'ai déménagé très souvent. Je suis installée en Isère depuis six ans et je me nourris de ces lieux pour mes romans.
Par ailleurs je connais le monde de la gendarmerie et j'ai eu envie de le décrire : dans la littérature policière, c'est un milieu moins représenté que celui de la police. La vie en gendarmerie est une vie en communauté. Il y a un côté familial qui, comme nous le voyons dans les rapports entre mes personnages, n'empêche pas la dimension professionnelle. L'Adjudant Bernard Di Nazzo et son collègue Grandjean étaient à l'oeuvre dans La Pierre du diable. Dans mon nouveau roman, ils vont évoluer avec l'arrivée du Maréchal des Logis Chef Cécile Borry. Cette femme fait irruption dans un monde d'hommes et va bousculer Grandjean dans sa misogynie coutumière. Borry m'a ouvert d'autres pistes en matière d'écriture. Mère de famille, elle apporte une autre sensibilité, un côté émotif aux enquêtes. Je me sens bien avec ce personnage.

De ragot en quartanier, de souille en chalée, vous entrainez les lecteurs dans le monde de la forêt et de la chasse.

Oui, j'avais envie de travailler en ce sens. Et la rencontre avec un véritable amoureux de la nature, « René » dans le roman, m'a donné l'occasion de vivre l'ambiance des bois. Dès cinq heures du matin, nous partions dans les forêts du haut de Vienne, du côté des Terres Froides, de la forêt des Blaches. Cela m'a permis de retranscrire les lieux dans le roman.

Dans Sur les traces du quartanier, le village de Meyssiez nous apparaît comme un lieu où le désir de modernité et les intérêts financiers des uns rencontrent la jalousie des autres. Comme si le projet de mise en chantier d'un viaduc (amenant à des expropriations de terres) allait réveiller des rancoeurs anciennes....

Je voulais montrer une campagne où les âmes sont noires, où l'aspect bucolique du lieu ne devait pas masquer les laideurs et la véritable nature des hommes. Deux personnages, Grégoire et Manuel, ont chacun une revanche à prendre. Ils convoitent tous deux la fille d'un riche agriculteur. Ils vont s'affronter, non pour une femme, mais pour ce qu'elle représente : ce sont deux meurtriers potentiels.

Vous publiez également L'étang de la mariée aux éditions du Mot Passant...

Oui, je le dois à l'enthousiasme de l'éditrice Nathalie Roche. Elle souhaitait élargir son catalogue et créer une collection suspense. Pour ce livre, j'ai choisi le village de Meyrieux-les-Etangs comme lieu de l'intrigue. J'étais fascinée par la symbolique du reflet...qui n'est pas toujours parfait. J'ai mis en scène un affrontement particulier, un duel entre deux soeurs jumelles qui sont loin d'être deux petites filles modèles....


Quels sont vos projets littéraires ?

Sans trop dévoiler d'éléments, je peux vous dire que je prépare un troisième livre avec Borry, Di Nazzo et Grandjean. Ce sera un roman hybride où vont se croiser deux histoires : la vie d'une romancière, amie de Borry, d'une part, et une enquête menée par la brigade, d'autre part.

Entretien réalisé par Sandrine Poussy, libraire Decitre, juillet 2006.

Et pour le reste direction sur son site


Dernière édition par Delphine le 14/09/2007 09:47, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19/08/2006 07:41 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
Entretien très intéressant.
Ca me donne envie de lire ses livres tout ça moi.
Bon! On va faire un tour à la bibliothèque auj'! Je le sens! :?

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/10/2006 06:29 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Je ne me suis donc pas noyée dans l'Etang de la Mariée... J'en suis ressortie un peu humide, certes, de m'être un peu penchée parce qu'il y avait un truc ? machin ? forme bizarre ? 'fin bref il y avait quelque chose au milieu que j'ai voulu voir en bonne curieuse que je suis, mais je suis encore là pour en parler donc tout va bien !

Alors c'est l'histoire de deux jumelles... non en fait c'est l'histoire d'une jeune femme qui avait une soeur jumelle qui.... Et puis il y a un garcon aussi....Hein ? quoi j'm'embrouille ? Ben oui mais c'est un peu la faute à ce roman aussi. Parce que à la page 50 on croit avoir tout compris, tout semble limpide comme de l'eau de roche. Mais comme en fait c'est de l'eau d'étang, tout n'est pas si limpide que ca.Et du coup on se perd dans les doutes et les interrogations que cette histoire fait surgir. Parce qu'au delà du suspense, c'est bel et bien sur nous-même que l'on reflechit : qui somme nous, au fond ? Qu'est ce qui forge notre identité ? Somme nous un prénom, ou ce que notre entourage fait de nous ?
On s'embrouille, mais c'est avec bonheur !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/10/2006 06:35 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
:shock:
Mon dieu! J'ai rien compris! :mrgreen:
Je vais devoir le lire alors. Deelja! Dépêche-toi de le lire que je puisse me jeter dessus!

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/10/2006 06:42 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Fabien a écrit :
:shock:
Mon dieu! J'ai rien compris! :mrgreen:


Mais c'est pourtant clair !!!! Bon je recommence : alors c'est l'histoire d'une jeune femme qui .....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/10/2006 06:50 
Hors-ligne
Lecteur curieux
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15/07/2006 14:40
Message(s) : 368
Localisation : Maine et Loire
En tout cas, tout ça donne vraiment envie de lire Nicole. C'est dans mes projets...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/10/2006 08:34 
:grin: :grin: :grin:
En cas de besoin je vous enverrai une bouée!....

Merci Claire-Redfield pour cet avant goût d'étang que tu offres aux lecteurs..non en effet, cette eau n'est pas limpide, reste à souhaiter qu'aucun de vous ne la trouve fade!
Pour ce roman j'ai voulu jouer sur le reflet, le sosie , et pourquoi un double serait-il parfait? Pourquoi les jumeaux devraient ils selon le cliché qui leur est attribué, être le double parfait de l'autre, mû par les mêmes sentiments, les mêmes goûts, les mêmes réactions.
Ludine et Mareska se jouent du lecteur dans les premières pages mais très vite on saura reconnaître chacune d'elles dans sa détresse ou sa férocité. Et puis bien sûr, tous les autres, Jean, l'enjeu de deux femmes qui l'aiment et voudront se l'approprier pour la vie ou par delà la mort ainsi qu'Armelle, quel secret cache-telle?....Et le chat, qui est vraiment cet étrange chat qui rôde en veillant sur une des jumelles?
Quand vous plongerez dans cette eau si glauque, veillez à ceindre votre taille d'un long fil attaché au pilier du ponton de bois. Dieu sait ce que pourrait bien avoir envie de faire la fille de l'étang. :cry:


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/01/2007 07:58 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
montse a écrit :
Bon ben voilà j'ai fini "L'étang de la mariée". Si je vous dit que je l'ai lu pratiquement d'une traite, vous en pensez quoi ? (j'ai lu 2 chapitres jeudi soir, le reste hier en fin d'après-midi).
Nicole, j'ai vraiment vraiment vraiment beaucoup aimé. Je me suis plongée dans l'histoire de Mareska/Ludine avec bonheur et angoisse. Tu m'a fait très peur à la fin : comment tout cela allait-il finir ? Je n'en dis pas plus pour ne pas gacher leur plaisir aux futurs lecteurs :grin:
Sans oublier toute la poésie des fleurs, on a envie de se retrouver dans ce magnifique jardin.
Je n'ai maintenant qu'une envie, c'est de me procurer "La pierre du diable" et "Sur les traces du Quartanier" pour continuer la découverte de tes romans.
Petite question cependant, tu ne pourrais pas les faire un peu plus longs tes livres pour que l'on reste plongés dedans plus longtemps ? :wink:


Nicole a écrit :
:grin: :grin: Merci Montse!..merci de toutes ces bonnes choses que tu viens me susurrer à l'oreille :secret: et qui me réjouissent. Là, devant toi, en ce moment, je t'adresse un grand sourire! :D .
oui, mes fleurs...et tout le reste....ce roman , je l'ai écris à la même allure que tu l'as lu. d'une traite ou presque, tout se déroulait dans ma tête, je VOYAIS les jumelles enfants, je vivais les affres de la survivante et j'étais pénétrée du mystère du chat, de son rôle tout en pensant à Armelle...et je me disais en pensant à mes lecteurs-trices: quelle sera leur réaction devant la VERITE!.... Et c'est sans doute pour cela que tu les a suivies de la même façon. Les deux autres sont un peu plus longs, tu passeras une heure de plus...quoi? :shock: ce n'est pas assez? :x Alors il te faudra attendre mon dernier qui cumulle 255 pages, et en roman, cela fera facilement plus de 330 pages... :allah: .J'ai gardé cette ambinace suspens, pour un petit roman jeunesse, plaira-t-il, ça c'est une autre histoire qui ne dépend pas de moi! :???:
Je t'attends donc dans ma campagne, pas loin de l'étang de la mariée, et quand tu liras chacun d'eux, je serais auprès de toi pour respirer à nouveau toutes ces senteurs que j'adore décrire pour vous les faire partager. A bientôt donc chère Montse :cool:

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/05/2007 18:35 
Hors-ligne
Lecteur

Inscription : 08/03/2007 15:55
Message(s) : 19
J'ai lu ce roman avec délectation!!! Moi aussi je me suis noyée dedans et j'ai eu du mal à émerger. Tout les personnages parlent d'un secret...j'ai d'abord bien sûr pensé qu'il s'agissait du mème...et bien non!! chacun a le sien, et chaque secret fait partie d'un grand!
Les personnages sont attachants,
[spoiler]mème la poupée-soeur tout du moins au début.et je me prenais au jeu: est-elle vraiment une réincarnation ou non?[/spoiler]
Merci Nicole pour ce nouveau moment de bonheur!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28/05/2007 13:46 
Calou...j'avais raté ce post...Désolée..
Tu m'en avais dit deux mots lors de notre rencontre et cela m'avait fait très plaisir car j'avais vraiment senti ta sincérité et non un compliment "par sympathie". Depuis quelques temps, j'ai des retours très positifs de ce roman publié en toute discrétion, il fait son chemin, et lui ne se noie pas...Hier lors de notre salon à Orléans, une dame est venue vers nous( Régis Descott et moi!..) et elle a pointé ses doigts sur nos deux romans, Pavillon 38 et L'étang de la mariée."Ce sont deux tromans que je n'oublierai pas, ils m'ont marquée tous les deux et j'ai beaucoup aimé. Même après la fin j'avais "quelque chose" de coincé au creux du ventre"
Hé bien croyez-moi, elle ignorait qu'elle me faisait le plus beau compliment....
Merci Calou.....


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28/05/2007 14:03 
Hors-ligne
Lecteur gourmand
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/03/2007 13:58
Message(s) : 664
Localisation : Nord
j'ai terminé ce roman hier matin et il me manque déjà :cry: . Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas possible que Nicole nous laisse sur notre faim comme ça (tout au moins moi). J'ai envie de savoir si les personnages arrivent à se libérer totalement de l'emprise de Ludine. Jean a dû se rendre compte que son amie n'affabulait pas.....Nicole au secours vient à bout de mes questions (ou faut il que je m'invente la suite). Moi qui aime tout ce qui est surnaturel, paranormal je me suis régalée.. Merci pour ce pur moment de plaisir. Mais quand même ...as tu prévu une suite :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29/05/2007 05:54 
Coucou Crital...une suite? Non...d'ailleurs on ne me l'a pas demandé et j'ai toujours le sentiment que les "suites" ne sont pas forcément toujours aussi réussies, alors que celles que se forgent les lecteurs sont parfaites....mais je ne dis pas nonsi on me le proposait.
La maison d'édition de "l 'étang" est petite et a refusé un roman que j'adorerai vous faire lire et pour lequel il faudra que je me débrouille seule, alors si celui-ci se faisait vraiment remarquer, je concocterai la suite pour une nouvelle maison( encore!...)
Merci Cristal de ta critique, voilà le plus bel encouragement à continuer à écrire, et pas forcément du polar., ce qui n'est pas tellement "admis" dans notre milieu. Et vos appréciations si chaleureuses serviront de "preuves" pour convaincre peut-être un nouvel éditeur.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29/05/2007 13:49 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 25/08/2006 08:41
Message(s) : 3377
Localisation : Le centre - Blue Cove -Delaware
bon :cry: moi je l'ai pas encore lu car maintenant c'est Bones qui l'a :D

_________________
Il existe des êtres doués d'une intelligence supranormale, des génies qui possèdent entre autre la faculté d'assumer n'importe quelle identité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB