Nous sommes actuellement le 03/06/2020 12:41

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17/07/2007 05:04 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03/07/2006 06:35
Message(s) : 7225
Localisation : Lille
Un Oeil Bleu Pâle de Louis Bayard
Sortie en Septembre 2007
Image :arrow: Lire la chronique sur Plume Libre


Un thriller historique dans la veine de L'Aliéniste et du Cercle de Dante, dont le héros est Edgar Poe. Multipliant les énigmes, les fausses pistes, les trompe-l'oeil, Louis Bayard construit une intrigue au suspense constant et au final étourdissant.
1830. Vétéran de la police de New York à la retraite, Landor reprend du service parce que la dépouille d'un élève officier a été atrocement profanée dans l'académie voisine de West Point. Avec son assistant, Edgar Poe, il devra affronter ses démons sur la piste d'un tueur machiavélique.




Le site de l'auteur
http://www.louisbayard.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/07/2007 17:52 
Hors-ligne
Lecteur curieux
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03/07/2006 10:40
Message(s) : 310
je suis en train de le lire un oeil bleu pale, c'est une enquete policiere mettant un policier a la retraite et un certain edgar allan poe.
c'est tres bien avec une atmosphere bien rendu,mysterieuse,noir.
Louis Bayard renouvelle le genre polar historique...
affaire a suivre
jerome


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17/07/2007 19:45 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13853
Thriller historique :cool: :cool:
Il m'a l'air bien tentant celui-là ! :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18/07/2007 06:40 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Image

La (très jolie) couv' francaise, décidémment les éditeurs font un gros effort pour attirer l'oeil des lecteurs

La sortie est annoncée pour le 23 aout 2007 ( source : Passion du livre )

2 extraits

Les premières lignes sur Passion du livre :

Le testament de Gus Landor

Le 19 avril 1831

Dans deux ou trois heures... Il est difficile de savoir... Disons que dans quatre heures au maximum... je serai mort.
Je trouve utile de le préciser, car cela apporte un certain éclairage à la situation. J'éprouve depuis peu, par exemple, un grand intérêt pour mes doigts. Pour cette lamelle des stores aussi, celle qui est un peu de travers en bas. Derrière la fenêtre, une tige rebelle de la glycine, qu'on dirait échappée de sa souche, oscille comme une corde de pendu. Je ne l'avais jamais remarquée. Autre chose : le passé ressurgit avec toute la force du présent. Les gens qui peuplèrent ma vie se pressent en masse à mon chevet. Comment font-ils pour ne pas se télescoper ? Je me le demande. Je vois devant la cheminée un conseiller municipal d'Hudson Park ; juste à côté, ma femme, en tablier de ménagère, ramasse les cendres pour les mettre dans la corbeille. Et qui la regarde faire, sinon mon chien, ce bon vieux retriever du Newfoundland ! Ensuite, dans le couloir : ma mère ! Elle qui n'entra jamais dans cette maison, puisqu'elle est morte quand j'avais onze ans. Et voilà qu'elle repasse mon costume du dimanche.
Une chose paraît curieuse, cependant : mes visiteurs ne s'adressent pas la parole. Ils obéissent, semble-t-il, à un protocole assez strict. Dont je ne comprends pas les règles.
Cela dit, tout le monde ne les respecte pas. Cela fait une heure qu'un certain Claudius Foot me rebat les oreilles avec son histoire. Il hurle. Je l'ai arrêté il y a quinze ans pour l'attaque du courrier de Rochester. Une épouvantable injustice... Il avait trois témoins pour affirmer qu'au même moment, ou à la place, il dévalisait celui de Baltimore ! Et il était fou de colère ! Libéré sous caution, il avait quitté la ville pour y revenir six mois plus tard. Mais il avait attrapé le choléra et, à bout de forces, s'était jeté sous les roues d'un taxi à chevaux. Seule la mort avait réussi à interrompre sa logorrhée. Et aujourd'hui il recommence.
Il y a foule, croyez-moi. Selon mon humeur, selon l'angle des rayons du soleil dans le salon, j'y prête plus ou moins attention. Par moments, je dois admettre que j'aimerais mieux communiquer avec les vivants. Ils se font rares, ces temps-ci. Patsy ne passe plus dire bonjour... Le professeur Pawpaw est toujours à La Havane en train de mesurer ses crânes. Je ne vois d'ailleurs pas ce qui pourrait le faire revenir. Il ne me reste que son souvenir, de vieilles conversations qui défilent dans mon esprit. Un soir, par exemple, nous discutions de l'âme. Je n'étais pas certain d'en avoir une ; lui si. C'aurait pu être amusant de l'écouter, mais il se prenait vraiment trop au sérieux. Il faut dire que personne, jusque-là, ne m'avait entraîné si loin sur cette pente hasardeuse, pas même mon père (pasteur itinérant, trop soucieux de l'âme de ses ouailles pour s'occuper de la mienne). Et je n'arrêtais pas de répéter :
- Bon, bon, tu as peut-être raison.
Alors Pawpaw redoublait de ferveur, arguant que j'éludais simplement la question, en l'attente d'une confirmation empirique. Je lui demandai donc :
-Faute d'une confirmation de ce genre, que puis-je dire d'autre que «Tu as peut-être raison» ?
Nous divaguâmes ainsi un moment, jusqu'à ce qu'il m'assène :
- Landor, le jour viendra où ton âme se tournera vers toi et se présentera de la façon la plus empirique - à l'instant précis où elle te quittera. Tu essaieras de la retenir, bien sûr ! Mais cela ne servira à rien ! Regarde-la plutôt maintenant qui ouvre ses ailes d'aigle et part aux Indes agrandir son aire.
Non, il ne manquait pas d'imagination ! Un rien extravagant, quoi. En ce qui me concerne, j'adhère mieux au réel qu'à la métaphysique. J'aime les données palpables, la bonne soupe du quotidien. C'est pourquoi les faits et leurs conséquences formeront la trame de ce récit, comme ils formèrent celle de ma vie
.

Et sur le site de la FNAC

Le récit de Gus Landor

Lazare ayant commencé à puer au bout de quelques jours, pourquoi Leroy Fry aurait-il fait autrement ? Toutefois, lui, personne ne se proposait de le ressusciter dans un avenir proche. En outre, sa famille n'étant pas attendue avant trois semaines, la direction de l'Académie avait comme un problème. Soit on l'enterrait sans tarder - dans ce cas les parents seraient furieux -, soit on le gardait sur terre au risque d'une décomposition avancée. On en débattit un moment et on choisit la deuxième solution. Seulement, la glace était encore très demandée, et le Dr Marquis fut obligé de recourir à une pratique qu'il avait observée maintes fois lorsqu'il était carabin à l'université d'Edimbourg. À savoir que, pour conserver le cadavre, il l'immergea dans un bain d'alcool.
C'est donc dans ce dernier que le capitaine Hitchcock et moi-même retrouvâmes le jeune Fry. Tout nu, dans une caisse de sapin pleine d'alcool éthylique. Pour lui fermer la bouche, on avait coincé un bout de bois sous sa mâchoire ; et pour qu'il reste au fond, on lui avait bourré les côtes de charbon. Son nez, cependant, persistait à trouer la surface, et ses paupières refusaient de se fermer. Il flottait là-dedans, l'air plus vivant que jamais, comme si une vague, bientôt, devait le rapporter sur terre.
La caisse avait été calfatée, mais pas suffisamment, de sorte qu'on entendait goutter sur le tréteau. D'agressives vapeurs s'élevaient autour de nous, et je pensai que, dans les jours à venir, c'est ce que je trouverais de plus proche de l'ivresse.
-Capitaine, dis-je. Vous êtes-vous déjà promené au bord de l'océan ?
Il me répondit que oui, à plusieurs occasions.
-Je n'y suis allé qu'une fois, continuai-je, et je me souviens d'une petite fille - elle devait avoir huit ans -qui bâtissait une cathédrale sur le sable. En tout point remarquable, d'ailleurs, avec un cloître, plusieurs clochers... un luxe de détails que je ne saurais vous rapporter. Elle avait tout prévu - sauf la marée. Et elle avait beau travailler vite, les vagues arrivaient de toute façon plus vite. Une heure plus tard, cette belle chose qu'elle faisait n'était plus qu'une série de mamelons ensablés.
Je fis un geste de la main qui signifiait : table rase.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03/08/2007 16:52 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 30/07/2007 16:41
Message(s) : 3777
Localisation : Saint Etienne
Je note car si c'est dans la veine de l'aliéniste de Caleb Carr alors ça ne peux que me plaire :smile: car l'aliéniste fait parti de mes livres fétiches qui m'ont laissé un souvenir excellent !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03/08/2007 17:23 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13488
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Je te le conseil vivement, je suis en train de le lire et pour le moment, c'est un vrai régal.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16/08/2007 10:11 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Je n'aurais qu'un mot pour le moment : excellent !!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16/08/2007 10:13 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29/06/2006 10:22
Message(s) : 3243
Localisation : Là où mènent les mots
C'est clair (non pas claire ;-)) cela mets l'eau à la bouche.
Cela sort le même jour que le thilliez, c'est le porte monnaie qui va faire la gueule.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22/08/2007 18:02 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
Il sort des presses et est livré ce soir pour être dans les rayons des librairie, MAIS il est déjà chroniqué sur Plume Libre. Elle est pas belle la vie?... ;)
==> Louis Bayard - Un oeil bleu pâle

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/08/2007 04:33 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13488
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Sortie aujourd'hui du livre de Louis Bayard, c'est un des livres à ne pas manquer. Ecrit magistralement ce voyage au début du 19eme siècle ne pourra vous laissez de marbre.

Un gros coup de coeur, j'ai vraiment accroché non seulement au livre mais aux personnages et surtout à l'ambiance.

Il est certain que je ne vais pas en rester là avec Monsieur Bayard.

Pour en savoir plus ------> direction la chronique :grin:


Dernière édition par Delphine le 04/11/2007 07:45, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/08/2007 06:38 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
Conclusion==> Jetez-vous sur ce livre!!!!! :mrgreen:
Quoi? C'est pas encore fait?????? :shock:


:lol:

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/08/2007 06:51 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Bah vas z'y passe devant Fabien montre l'exemple :lol:

Un gros coup de coeur pour le style et l'ambiance de ce roman.
Petit avertissement néanmmoins : Malgré ce que dit le résumé, ne vous attednez surtout pas à quelquechose qui ressemble à L'Aliéniste car ce n'est pas le cas. La seule ressemblance est le coté historique, et basta. Les deux romans n'ont vraiment rien à voir.

Moi j'ai adoré Un Oeil Bleu Pale pour son style et son ambiance, donc, et pour ses deux personnages principaux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24/08/2007 08:20 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13853
Mon frigo étant désespérément vide, un tour au supermarché s'impose, mais je sens qu'un tour au rayon livres va être également indispensable... :grin:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24/08/2007 08:31 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24/10/2006 12:33
Message(s) : 2877
les boules ! va falloir que je demande une augmentation !!!! :mrgreen:(avec à peine 6 mois d'ancienneté ça risque de pas le faire !!!!!!)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28/09/2007 16:00 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13853
Il y a longtemps que je n'avais pas mis autant de temps à lire un livre :oops: non pas qu'il ne m'ait pas plu mais j'avoue avoir été légèrement déçue par rapport à mes attentes, et moi qui adore les thrillers historiques...
Louis Bayard met en place l'ambiance du livre au début mais cette mise en place est un tantinet longue, j'avoue que j'ai eu un peu de mal à rester concentrée. L'histoire est pourtant intéressante, la fin est on ne peut plus surprenante mais il m'a manqué un petit quelque chose pendant la première moitié du livre.
Mais je ne regrette pas mon achat ni ma lecture, donc c'est le principal.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB