Nous sommes actuellement le 15/08/2018 09:39

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 12/09/2006 06:22 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13123
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
"Passé Parfait"
Image

La Havane. Hiver 1989. Le lieutenant Mario Conde est chargé d'enquêter sur la disparition mystérieuse du directeur d'une grande entreprise. Rafael Morin était étudiant avec lui, il était beau, brillant, et il avait épousé Tamara, le grand amour de Mario. Le flic amateur de rhum et de littérature, le représentant de la génération "cachée", celle dont la lucidité mesure cruellement les échecs des utopies, va mener une double recherche sur son passé et sur le disparu.

"Vent de Carême"
Image

Quand les vents de carême annonciateurs de l'infernal printemps cubain commencent à souffler, toutes les journées deviennent troublantes pour l'inspecteur Mario Conde. Il tombe amoureux d'une éblouissante saxophoniste, amateur de jazz, et enquête sur la mort d'une jeune professeur, enseignante dans le lycée dont l'inspecteur et ses amis gardent une si grande nostalgie. Mario Conde pénètre alors dans un monde en pleine décomposition, où règnent l'arrivisme, le trafic d'influence, les fraudes, la drogue. Il perd une partie de ses illusions mais vit une histoire d'amour et de musique dont il ne peut imaginer le dénouement.

"Electre à La Havane"
Image

La Havane, années 70. Bruit des rues, chiens bouffés par la gale, odeurs d'essence soviétique. Mario Conde se dit que si quelqu'un, vingt ans auparavant, s'était arrêté au même endroit, il aurait entendu un brouhaha similaire et aurait vu exactement ce qu'il voit et que dans vingt ans ce sera pareil, tant la vie paraît suspendue... Mais ce n'est que le masque figé sur la face du pays. Derrière, les choses indiquent que Cuba s'achemine vers le développement : deux travestis ont été étranglés dans le bois de La Havane. Qui plus est, deux commissaires viennent d'être expulsés de la police pour corruption, et deux autres sont sur le point d'être suspendus pour cause de négligence. L'enquête sur le dernier meurtre, celui d'Alexis Arrayan, échoit fatalement audit Mario Conde, détective politiquement suspect, désabusé et sentimental, intellectuel frustré et cynique ... On s'aperçoit bientôt que cette enquête n'est que prétexte pour plonger dans la réalité cubaine. Rien n'y est ce qu'il paraît être, et Padura sait de quoi il parle. Habitant à La Havane, il connaît tous ces personnages qui dissimulent ce qu'ils sont, ou qui ont tellement changé que personne ne sait plus qui ils sont. Mais tous affrontent un destin qui les pousse dans des situations tragiques.

"L'automne à Cuba"
Image

En cet automne 1989, le cyclone qui menace La Havane perturbe l'inspecteur Mario Conde au moins autant que la découverte de la corruption qui régnait parmi ses collègues du commissariat et la mise à la retraite de son chef. Il pense à démissionner mais accepte de mener une dernière enquête sur un assassinat : le meurtre horrible et quasi rituel d'un ancien responsable de l'économie cubaine exilé et de retour avec un passeport américain. Il fouille le passé et plonge dans l'époque des confiscations, nationalisations et magouilles que la situation a permises. Désabusé, il dévoile surtout le malaise d'une génération de trentenaires qui n'a connu que le revers de la médaille révolutionnaire. Leonardo Padura utilise ici toutes les ressources du roman noir pour aller au plus profond des interrogations de ce qu'il nomme " la génération cachée ", la sienne et celle de son héros.


Dernière édition par Delphine le 13/12/2009 03:45, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12/09/2006 06:34 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13123
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
"Passé Parfait"
Image

La Havane. Hiver 1989. Le lieutenant Mario Conde est chargé d'enquêter sur la disparition mystérieuse du directeur d'une grande entreprise. Rafael Morin était étudiant avec lui, il était beau, brillant, et il avait épousé Tamara, le grand amour de Mario. Le flic amateur de rhum et de littérature, le représentant de la génération "cachée", celle dont la lucidité mesure cruellement les échecs des utopies, va mener une double recherche sur son passé et sur le disparu.

Il y a des livres, on ne sais pas pourquoi, mais il nous les faut et celui ci en fait partie. Découvert par le plus grand des hasards je me suis plongée avec plaisir dans le vie de Mario Conde, héros ordinaire du Cuba de la fin des années 80.

Son enquête ... Retrouver un homme mystérieusement disparu, jusque là affaire "banale" car Le condé est flic. Sauf que cet homme fait partit de son passé, l'occasion pour nous de découvrir les jeunes années de ce "héro ordinaire". Et Padura nous ce pays tel qu'il était à cette époque. Plus qu'une enquête policière ce livre est avant tout l'histoire de cet homme, de Mario ou du Conde comme vous voudrez mais en tout cas un héro dont on se sent proche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15/02/2007 06:57 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13123
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
"Vent de Carême"
Image

Quand les vents de carême annonciateurs de l'infernal printemps cubain commencent à souffler, toutes les journées deviennent troublantes pour l'inspecteur Mario Conde. Il tombe amoureux d'une éblouissante saxophoniste, amateur de jazz, et enquête sur la mort d'une jeune professeur, enseignante dans le lycée dont l'inspecteur et ses amis gardent une si grande nostalgie. Mario Conde pénètre alors dans un monde en pleine décomposition, où règnent l'arrivisme, le trafic d'influence, les fraudes, la drogue. Il perd une partie de ses illusions mais vit une histoire d'amour et de musique dont il ne peut imaginer le dénouement.

On retrouve dans ce 2eme volet Le Condé, toujours aussi peu sur de lui et mélancolique mais en plus dans ce volume il tombe amoureux. Le meurtre d’une jeune prof sert de décor pour que nous puissions nous balader dans les souvenirs de Mario, on navigue entre ses états d’âme actuels et la nostalgie de son jeune temps. L’intrigue ? Elle existe oui mais elle s’efface complètement pour laisser la place aux personnages.
L’écriture est pleine de poésie, toutes les impressions y sont magnifiquement rendues avec un brin d’érotisme qui fait de ce printemps Cubain un enchantement.
Pour les amoureux de « thriller » pur et dur ce livre est à éviter pour les autres en route pour un merveilleux voyage à la Havane.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13/12/2009 07:51 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09/11/2007 09:00
Message(s) : 8633
Localisation : Normandie
je mets donc ici mon avis sur Passé parfait :

c'est une collègue qui m'a preté ce livre. J'ai beaucoup aimé le personnage de Mario. Il aime le rhum (aaaaaaaaah le saint homme), le bon café (épouse moiiiiiiiiiiiiiiii). A le lire on sent qu'il est devenu plus flic par hasard que par pure passion.
L'enquête qui lui est confiée le plonge dans son passé. Il y retrouve un camarade de lycée et la fille qui continue de le faire fantasmer depuis tant d'années. Tout le monde décrit "le disparu" comme quelqu'un de parfait. Mais on ne peut pas être aussi parfait.

Donc envers et contre tous, il gratte un peu la surface et finalement découvre que tout n'est pas aussi parfait que l'on veut bien lui faire croire.
On y voit aussi une très belle description de Cuba, de ses quartiers, de la vie économique....
Bref une très belle rencontre.

_________________
"on est tous l'étranger de quelqu'un" Marc Lévy
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17/03/2015 14:23 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13168
C'est donc contrainte et forcée que j'ai lu Passé Parfait, oups, excusez-moi, je me suis trompée, je voulais dire que c'était sur les bons conseils de Delphine que j'avais lu Passé Parfait. :mrgreen: :mrgreen:

Une lecture sympathique, dépaysante, étant donné que l'on se retrouve à La Havane (top pour le challenge "Autour du monde" :grin: ).
Le roman est totalement centré sur le personnage de Mario Conde, un flic auquel on s'attache très facilement. Ses dialogues avec ses amis et collègues, notamment son chef, sont excellents, un humour qui m'a bien plu. L'enquête sur laquelle il va travailler va le ramener dans ses années de lycée car l'homme qui a disparu n'est autre qu'un de ses anciens camarades et qu'en plus, il s'est marié avec le grand amour de jeunesse de Mario. Le roman alterne souvenirs du Conde et l'enquête actuelle. Cette dernière prend tout son temps et se finit par se résoudre grâce aux intuitions et à la ténacité de Mario.
Le rythme est lent, il ne s'y passe pas grand chose, mais c'est agréable à lire.
Pas sûre que je lise les suivants car j'ai vraiment trop de livres qui attendent dans ma PAL mais, dans tous les cas, je ne regrette pas ma lecture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB