Nous sommes actuellement le 12/12/2019 11:24

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 06/01/2008 14:54 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
Image
Après Jeanette Garland et Susan Ridyard, la jeune Clare Kemplay vient de disparaître sur le chemin de l’école. Son cadavre sera bientôt retrouvé dans une tranchée sur un chantier.
Nous sommes en 1974, dans la région de Leeds. Noël approche. Edward Dunford, reporter à l’Evening Post, est encore un néophyte qui fait ses premières armes dans l’ombre du journaliste vedette de la rédaction, Jack Whitehead. Au volant de la vieille voiture de son père, il sillonne les routes de l’Ouest du Yorkshire à la recherche d’indices susceptibles d’éclairer les meurtres de ces trois fillettes. Au début, il croit seulement chasser le scoop, mais plus il enquête, plus il découvre que bien des choses sont pourries au royaume du Yorkshire : policiers corrompus, entrepreneurs véreux, élus complices…



Image
Sept. Le chiffre de l'apocalypse.
1977, l'année du Jubilé d'argent de la Reine et de l'Eventreur du Yorkshire.
Nous sommes de nouveau dans la région de Leeds, c'est l'été. Plusieurs prostituées sont assassinées ou victimes d'agressions. Lorsque le sergent Fraser est appelé sur la scène de l'un des crimes, il est pris de panique car il se trouve être l'amant d'une fille de joie de Chapeltown. Il n'est pas le seul. C'est aussi le cas de Jack Withehead, le journaliste arriviste de 1974. Tous deux sont des hommes blessés, hantés.
A mesure que l'on se rapproche des festivités du Jubilé, l'horreur s'amplifie. Quelles vérités le flic et le journaliste réussiront-ils à entrevoir dans un monde dominé par le mensonge et la corruption?



Image
Après l'été caniculaire de 1977, voici Leeds sous la pluie en 1980. A la radio, Yoko Ono dit : " Ce n'est pas la fin d'une époque. Les années quatre-vingt seront tout de même belles... " Sauf dans l'ouest du Yorkshire où les gens, ont peur. Plusieurs années ont passé et les meurtres attribués à l'Eventreur continuent. Les femmes n'osent plus sortir le soir. La psychose grandit et la police demeure impuissante. Pis encore, le mal rôde au sein même des forces dites de l'ordre. La corruption est partout.
Y a-t-il un flic honnête dans le comté du Yorkshire ? II y a Peter Hunter, l'homme qui va enquêter sur les enquêteurs. Creuser à mains nues et ramener la boue. Creuser la tombe de ses collègues pourris ou la sienne ? Comme dans les deux précédents volumes du Red Riding Quartet, David Peace confie la narration à un personnage, ici Peter Hunter, le directeur adjoint de la police de Manchester.



Image
En mai 1983, à la veille d’élections générales que la Dame de fer et le parti conservateur remporteront triomphalement, la petite Hazel Watkins est enlevée à Morley où, en 1974, Clare Kemplay avait disparu (voir 1974 du même auteur). Même si les instances dirigeantes de la police refusent d’établir un lien entre les deux affaires, d’autres jeunes victimes disparues avant Clare refont inévitablement surface : Susan Ridyard et Jeanette Garland. On s’en souvient, c’est sur ces affaires qu’enquêtait le journaliste Edward Dunford. Dans ce dernier volume de sa tétralogie, David Peace va dévoiler la face cachée de ces années noires.

Le récit s’articule autour de trois personnages déjà rencontrés : John Pigott, avocat de Bob Fraser et désormais chargé de préparer le procès en appel de Michael Myshkin (condamné dans l’affaire des fillettes disparues) ; le superintendant Maurice Jobson, témoin et acteur privilégié des turpitudes policières, et BJ, informateur et éternelle victime.

Pigott tente de reconstituer des événements qui le touchent de près, non seulement en tant qu’avocat et habitant de Leeds, mais aussi en tant que fils d’un policier qui s’est suicidé.
En une longue succession de flash-back, Maurice Jobson évoque les années au cours desquelles, à partir de la disparition de Jeanette Garland, un groupe de flics s’est laissé etraîner dans la corruption et la violence qu’elle engendre inévitablement. Enfin, BJ qui doit se résoudre à accepter la protection des policiers véreux, se livre en désespoir de cause au révérend Martin Law, ange démoniaque qui semble tirer dans l’ombre toutes les ficelles.
Ainsi la boucle est-elle bouclée, même si rien n’est explicitement exposé, et ainsi arrive-t-on au terme de ce long périple dans les cercles de l’enfer. Malgré le désespoir et l’impuissance, malgré l’implacable réalité qui a broyé Eddie Dunford, Bob Fraser et Peter Hunter – les héros des trois précédents romans -, certains personnages de Peace sauvegardent un peu d’humanité : Jobson vit une histoire d’amour tragique avec Mandy Wymer, BJ fait son possible pour sauver Clare Strachan, John Pigott, sous son cynisme de façade, est épris de vérité et de justice.

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/01/2008 14:57 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 27/06/2006 06:24
Message(s) : 2723
Localisation : Lorient
Je finis à peine le premier tome, 1974 que l'on m'a offert à Noël.
Et j'ai vraiment beaucoup aimé! C'est très noir et desespérant, mais paradoxalement on y voit une lueur d'espoir avec l'acharnement d'Eddie (le journaliste) à découvrir la véritré coute que coute. Il y perd plus qu'il n'y gagne mais il veut tout découvrir!

Certaines scènes sont très dures mais c'est une ambiance noire et sociale qui en devient plapable tellement qu'elle est dense. Je vous le recommande chaudement. C'est très bien écrit et tentaculaire dans le déroulement. Cette lecture en devient un plaisir.

PS: C'est pour toi Monsieur M :wink:
PS2: Stfoch, c'est un mélange d'Izzo et Roux!!!!
PS3: Pour tous, jetes-vous dessus!!!!!!!!!!!!!!! :mrgreen:

_________________
L'enfer existe, et je sais maintenant que son horreur repose en ceci qu'il n'est fait que de lambeaux de paradis
Alec Covin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB