Nous sommes actuellement le 06/12/2019 12:51

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : 01/02/2008 18:29 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03/07/2006 06:35
Message(s) : 7226
Localisation : Lille
Le quatuor de Jérusalem de Edward Whittemore


T1
Le codex du Sinaï

Image
Un anachorète albanais égaré dans le Sinaï, Skanderberg Wallenstein, découvre par accident le manuscrit le plus ancien de la Bible. Horrifié par sa lecture, il épuise sa vie à fabriquer le plus grand faux de l'Histoire. Afin que la Bible demeure telle que nous la connaissons. Un lord anglais excentrique, Plantagenêt Strongbow, duc de Dorset, rompt avec les coutumes bizarres de sa famille et parcourt nu les déserts du Moyen-Orient avant d'écrire une somme sur le sexe en trente-trois volumes et d'acquérir secrètement tous les biens de l'Empire ottoman. Un Juif arabe né sous les Pharaons, Hadj Harun, coiffé d'un casque de croisé, défend seul Jérusalem contre la multitude de ses envahisseurs, et ne sait plus s'il est juif ou arabe, ni du reste qui il est. Un adolescent irlandais, Joe 0'Sullivan Beare, mène avec une redoutable pétoire la lutte contre l'oppresseur anglais avant de fuir en Palestine sous la défroque d'une religieuse et de devenir par accident un héros de la guerre de Crimée, perdue bien avant sa naissance. Mélange épicé de roman d'espionnage et de conte des Mille et Une Nuits, d'histoire secrète et de spéculation échevelée, Le Codex du Sinaï est l'oeuvre d'un écrivain hors normes, ancien agent de la CIA, qui a fait de Jérusalem sa terre d'élection. C'est un de ces livres qui paraissent destinés aux amateurs de science-fiction, qui donnent du monde une vision décalée, ironique, uchronique, et qui affirment que la vérité est ailleurs sans jamais cesser de se présenter comme de la fiction. Un domaine dans lequel ont excellé des écrivains aussi célèbres que Vladimir Nabokov ou Umberto Eco et, plus près de nous, Neal Stephenson dans son cycle du Cryptonomicon ou Theodore Roszak dans La Conspiration des ténèbres. Le Quatuor de Jérusalem, dont Le Codex du Sinaï est le premier volet, appartient à cette étrange et séduisante cohorte.



T2
Jérusalem poker

Image
Le premier volume de ce Quatuor de Jérusalem se situait au XIXe siècle dans un Moyen-Orient à la fois proche et totalement différent de celui que nous croyons connaître. On y voyait un aristocrate albanais découvrir le véritable manuscrit de la Bible. L’enjeu de ce deuxième tome est la partie de poker opposant, dans une échoppe du vieux Jérusalem, pendant plus de douze ans, un sioniste hongrois, un musulman noir et un aventurier irlandais pour le contrôle de la Ville sainte… S’agit-il de sciencefiction ? Dans une perspective étroite, sans doute non. Mais par son côté logique et déjanté, sa dimension uchronique, avec ses explications du monde farfelues, ses complots invraisemblables et ses personnages plus extravagants que l’imagination même, il a été écrit pour les amateurs du genre…



T3
Ombres sur le Nil

Image
Mélange épicé de roman d’espionnage et de conte des Mille et Une Nuits, Le Quatuor de Jérusalem, dont voici le troisième volet, est l’œuvre d’un écrivain hors normes, Edward Whittemore (1933-1995), ancien agent de la CIA, qui a fait de Jérusalem sa terre d’élection.
Difficile à résumer, l’intrigue du Quatuor englobe un siècle d’histoire et se situe dans un Moyen-Orient bien différent de celui que nous croyons connaître...
Les deux premiers volets nous ont conduit de la fin du xixe siècle aux années 1930.. Le troisième volet, Ombres sur le Nil, se situe pendant la Seconde Guerre mondiale, au Caire principalement. Stern, le héros de cette histoire, est assassiné en juin 1942 par l’explosion d’une grenade lancée dans un bouge de la Vieille Ville apparemment par des soldats anglais en goguette. Mais la réalité n’est pas si simple…
Pour éclairer le rôle trouble de Stern lors de l’avancée fulgurante de Rommel en Libye, six mois avant sa mort, les plus grands chefs de l’espionnage anglais et américain sont allés rechercher Joe O’Sullivan Beare dans la réserve indienne où il s’est retiré pour lui demander d’enquêter sur les agissements de Stern. Joe accepte. Et bien entendu son enquête passe par les lieux et les personnages les moins vraisemblables. Ainsi le Monastère qui accueille au fond du désert une officine d’espionnage dont tous les membres sont infirmes de guerre, ou les Sœurs, plus que centenaires, qui habitent une maison flottante extravagante sur le Nil et qui entendent tout et savent tout…
En substituant à l’Histoire telle que nous la connaissons sa délirante vision romanesque, non seulement Whittemore enchante l’amateur de littérature, mais il offre des clefs pour approcher différemment la situation politique explosive de cette région du globe…




T4
Les murailles de Jéricho

Image
Les Murailles de Jéricho est, des quatre volets du Quatuor, celui qui se rapproche le plus de l’actualité. S’appuyant manifestement sur son expérience sur le terrain, Whittemore raconte la capture et la livraison, par un agent du Mossad, d’informations qui ont contribué à la victoire israélienne lors de la Guerre des Six-Jours (déclenchée par la Syrie et l’Égypte le 5 juin 1967). Il restitue à merveille la tension et l’atmosphère irréelle qui régnaient alors, ce sentiment qu’une guerre était imminente, qu’on aurait pu l’empêcher mais que, pour des raisons variées et contradictoires, personne n’y tenait...
Le quatrième volet du Quatuor conserve cependant sa tonalité de réalisme fantastique à travers d’autres protagonistes, ainsi le trio qui poursuit depuis quarante-deux ans une partie de backgammon en buvant de l’arak et fumant du haschich dans la ville de Jéricho, la plus vieille ville du monde.
Le Quatuor se conclut sur une note sombre : le rêve de ses premiers héros de voir les différents peuples regroupés autour de Jérusalem se tisser en une même tapisserie (The Sinai Tapestry du premier titre anglais devenu dans notre édition Le Codex du Sinaï) a éclaté, peut-être définitivement, en une mosaïque disjointe (Jericho Mosaic devenu Les Murailles de Jéricho). On se souviendra aussi que les missiles israéliens réputés porteur de têtes nucléaires sont nommés Jéricho.

Le Quatuor de Jérusalem, dont voici le volet final, est l’œuvre d’un écrivain hors norme, Edward Whittemore (1933-1995), ancien agent de la CIA, qui a fait de Jérusalem sa terre d’élection.
Roman d’espionnage, voyage dans le temps, exploration d’un autre univers et redécouverte du nôtre, fable comique, absurde et implacable... La critique américaine a fait référence à Pynchon et Vonnegut, mais ces romans pourraient aussi évoquer Borges, Calvino et Eco... S’agit-il de science-fiction ? Dans une perspective étroite, sans doute non. Mais par son côté logique et déjanté, sa dimension uchronique, histoire secrète et autre réalité parallèle, il s’adresse bien aux amateurs de SF – avec ses explications du monde farfelues, ses complots invraisemblables et ses personnages plus extravagants que l’imagination même…

Les Murailles de Jéricho s’apparente plus à un roman d’espionnage à la John Le Carré que les épisodes précédents.
Le roman s’inspire en partie d’un fait réel : l’infiltration des services secrets syriens par le Mossad israélien et la livraison par son agent, un juif d’origine irakienne, d’informations stratégiques notamment sur l’implantation des fortifications construites par les Soviétiques sur le plateau du Golan – informations qui contribuèrent à la victoire israélienne lors de la Guerre des Six-Jours.

Si vous voulez comprendre quelque chose à la crise perpétuelle du Moyen-Orient, lisez Le Quatuor de Jérusalem !
Englobant un siècle de troubles et de guerres, l’intrigue du Quatuor nous conduit de la fin du XIXe siècle aux années 1970 en passant par la Seconde Guerre mondiale, et se situe dans un Moyen-Orient bien différent à première vue de celui que nous croyons connaître. Mais en substituant sa délirante vision romanesque à l’Histoire officielle, Whittemore éclaire de façon extraordinaire la situation politique explosive de cette région du globe… Il est grandement décevant et certainement injuste que cet étonnant Quatuor n’ait pas encore obtenu le succès qu’il mérite d’autant que tous ses lecteurs, certes trop peu nombreux, ont été conquis. Nous livrons (page 39) quelques réactions recueillies sur Internet qui indiquent que Whittemore commence à avoir en France ses fanatiques, (consulter aussi , le site américain consacré à Whittemore et son œuvre) ! Dune a bien mis des années avant de devenir un best-seller mondialement acclamé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB