Nous sommes actuellement le 15/09/2019 11:43

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 16/10/2006 14:48 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13381
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Image

Citer :
Richard et Jeanne Tavier jouent, depuis de nombreuses années, la comédie du bonheur parfait. Leur agressivité et leur mépris l'un envers l'autre sont renforcés par le fait qu'ils n'ont jamais pu avoir d'enfant. Un soir, Richard lui annonce qui l'a quitte pour une autre. Folle de rage, Jeanne le précipite dans l'escalier où il se rompt le cou. Pour ses proches, pas de doute, c'est une veuve éplorée. Quand elle apprend que faute d'héritier mâle, la fortune familiale ne lui reviendra pas et que Richard a légué son propre argent à une inconnue, elle met en place un plan diabolique.


4ème de couverture de la première version assez bavard...
Spoiler: Afficher
Il peut se passer d'étranges choses quand une femme désire un enfant coûte que coûte, au point de ne reculer devant rien. Au point d'en perdre la raison.
Mais sans bébé point d'héritage, c'est écrit dans le testament de feu-monsieur-le-mari-qui-s'est-cassé-le-cou-dans-l'escalier. Alors,n'est-ce-pas ? La veuve doit ruser, inventer des stratégies de remplacement au risque de se fourvoyer dans le crime.
Pourquoi, par exemple, ne pas enlever, puis séquestrer une jeune femme enceinte à laquelle pesronne ne s'intéresse et dont la disparition passera inaperçue ?

Pour quoi ne pas attendre sagement qu'elle accouche pour lui voler son bébé ? Volà qui paraît beaucoup plus simple que de souffrir les inconvénients d'une grossesse tardive ! Un roman d'une méchanceté revigorante, qui oscille entre l'humour noir et la férocité.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16/10/2006 14:50 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13381
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Comment décrire mes impressions après la lecture de ce livre, très loin du style de
La mort en écho, Barbara Abel nous livre ici le portrait d’une femme rongée par la vie, ou peut-être aussi rongée par l’envie. Jeanne partie de rien se marie avec Richard Tavier, on apprend peut à peu que ce couple parfait, qu’ils forment depuis 20 ans, n’est qu’une façade. Mais voilà Richard décède et Jeanne n’est pas l’héritière de son immense fortune, il lui reste une chance, une moitié d’héritage qu’elle pourra avoir si … elle à un enfant, Jeanne est stérile mais la maîtresse de Richard, elle, est enceinte. A partir de là Jeanne fera tout pour avoir ce bébé, jusqu’à emprisonner la jeune femme, à la torturer jusqu’à …

Quelques incohérences dans ce roman, quelques longueurs aussi vers la fin et surtout cette drôle d’impression qui ne nous quitte pas, un malaise qui pourtant n’arrive pas à nous faire lâcher le livre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02/04/2015 10:34 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13/08/2009 11:02
Message(s) : 2382
Localisation : Lyon
L'instinct maternel est le premier livre de Barbara Abel, mais le 3ème que je lis d'elle.
J'ai gardé en tête le fait que ce soit son premier roman afin de ne pas comparer ma lecture avec Derrière la haine et Après la fin.

Tout comme Delphine, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs, et même si l'issue du roman est facile à deviner, je n'ai pas réussi à décrocher !
Jeanne est prête à tout pour satisfaire son désir d'enfant et d'héritage, quitte à sombrer dans la folie.

Pour un premier roman, je trouve que c'est quand même réussit. J'ai retrouvé ce que j'aime chez Barbara Abel : des personnages forts, prêts à tout pour leur bonheur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17/08/2015 08:41 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13612
Premier roman de Barbara Abel mais il y a déjà ce sens du suspense qui fait qu'on a du mal à décrocher une fois commencé. Il se lit très vite et pourtant il est relativement épais (comparé à ses derniers ouvrages notamment).
Alors oui il y a quelques passages qui auraient pu être raccourcis notamment sur les états d'âme de Jeanne, personnage totalement barré, une vrai psychopathe qui se révèle à nous. :schock:
Mais les pages s'enchaînent et même si l'issue reste prévisible, on passe un bon moment.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17/08/2015 14:30 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17/08/2008 15:31
Message(s) : 2538
Localisation : près de lille
C'est grâce à ces premiers romans que je suis devenue fan de Barbara Abel et celui ci était terrible !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB