Nous sommes actuellement le 10/12/2019 02:26

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 06/08/2008 06:02 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Image :arrow: Lire la chronique sur Plume Libre

2006. Dans ce futur dangereusement proche, la représentation des corps ne fait plus recette au sein du marché de l'art, qui cote désormais des toiles humaines. Signées par de grands maîtres, elles sont louées, vendues, manipulées, livrées à tous les regards, à tous les fantasmes.
Clara est modèle. Elle rêve d'être peinte par le dieu de l'art hyperdramatique : Bruno Van Tysch. Mais, tandis que la jeune toile est apprêtée dans un pavillon isolée des bords d'Amsterdam, la Fondation Van Tysch est en émoi. Une œuvre de grande valeur a été dérobée et détruite par un mystérieux meurtrier qui officie suivant des rites affreusement artistiques.
À la manière de Rembrandt, Jose Carlos Somoza dépeint de violents clairs-obscurs : les déviances de l'art font écho aux dérives de nos sociétés et conduisent chacun à mesurer le prix du beau à l'aune de la valeur du vivant.
(4e de couverture)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/08/2008 06:12 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Après avoir longuement hésité avec "polar & thriller" je préfère placer ce magnifique roman ici, afin de ne pas tromper les lecteurs.
Parce que, oui, il y a bien une trame policière, mais ce n'est pas l'essentiel du livre, et surtout pas le plus fabuleux.

Dans un futur proche (et flippant), les œuvres d'art sont donc des personnes. Ça va de la table ou la lampe humaine, jusqu'aux chefs d'œuvres des grand maitres, le plus renommé de tous étant Bruno Van Tysch. Les personnes (euuuh pardon, les "œuvres") sont apprêtées, peintes, positionnées dans des postures impossibles, préparées psychologiquement, vendues, louées, exposées jour et nuit. Clara est "œuvre". Son rêve est d'être peinte par Bruno Van Tysch, et son rêve va devenir réalité : elle est choisie par le maitre pour faire partie de sa nouvelle exposition.
Mais dans l'ombre, un criminel rode. Deux tableaux du maitre ont déjà été détruits (comprendre : des personnes ont été assassinées). Clara semble bien être la prochaine sur la liste.

Roman époustouflant sur la condition humaine, le mythe de la beauté et les limites de l'art, "Clara et la pénombre" est magnifiquement écrit, en plus. Il pose de multiples questions et décrit un futur pas si lointain ou les êtres humains sont exploités, avilis au nom de l'art, et le pire c'est qu'ils aiment ça. Car l'art, c'est l'immortalité pour eux. Sous le prétexte de l'art, ils sont transformés en objets sexuels, de torture et de violence, ou en objets tout court. Et quand une fillette de 14 ans est sauvagement assassinée, la question se pose : qu'est ce qui est le plus grave ? Le meurtre d'une fillette ou la destruction d'une œuvre d'art ?

Fascinant !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/08/2008 06:51 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13692
:cool: :cool:
Il est dans ma PAL depuis les Quais du Polar ! :grin:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 06:58 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
Vi c'est là que je l'avais pris aussi :grin:
Sincèrement c'est vraiment un très très bon roman


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/08/2008 07:03 
Hors-ligne
Lecteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08/07/2008 17:38
Message(s) : 22
Je l'ai adoré aussi. Il m'a fascinée, mais attention, c'est un roman qui vous poursuit longtemps après l'avoir fini !

Dans le même genre, on peut conseiller aussi : Lorsque j'étais une oeuvre d'art, d'Eric-Emmanuel Schmitt. Pas gai non plus, mais nettement moins glauque que le Somoza, si mes souvenirs sont bons (je les ai lus tous deux il y a plusieurs années)...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14/08/2008 18:56 
Hors-ligne
Librophage
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/01/2007 15:08
Message(s) : 1632
Localisation : Au coeur des choses
Je l'ai lu tout en étant constamment au bord de l'admiration et de la répulsion.

A lire aussi de toute urgence de Somoza : La caverne des idées.

_________________
Nul n'y parvient qui n'a combattu dans les règles


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/08/2008 13:10 
Hors-ligne
Lecteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08/07/2008 17:38
Message(s) : 22
Guillaume de Baskerville a écrit :
A lire aussi de toute urgence de Somoza : La caverne des idées.

Un de mes plus grands chocs de lecture, et bien sûr un de mes meilleurs souvenirs ! :allah:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/08/2008 14:01 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13403
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
La caverne des idées, je l'ai à la maison ... va falloir qu'il passe tout en haut de ma Pal alors.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/08/2008 23:03 
Hors-ligne
Librophage
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/01/2007 15:08
Message(s) : 1632
Localisation : Au coeur des choses
Bon j'vais faire un p'tit post sur La caverne des idées ! :cool:

_________________
Nul n'y parvient qui n'a combattu dans les règles


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20/09/2008 07:52 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25/09/2006 13:16
Message(s) : 13692
Je l'ai fini hier soir et c'est vraiment un roman atypique.

Y'a vraiment un côté flippant à lire les pensées de ces jeunes filles pour qui le but ultime est d'être transformées en oeuvres d'art.
Mais le plus curieux dans l'histoire c'est que pour ma part, ce sont les parties du livre que j'ai le plus appréciées. :schock:
Il en ressort quelque chose de "malsain" qui fait que l'on se sent presque comme des voyeurs.... ce qui fait qu'on oscille effectivement entre le dégout et la fascination...
Et ces sensations sont d'autant plus fortes que J.C. Somoza a une écriture excellente. Il arrive à nous transporter dans son monde avec une facilité déconcertante.

Franchement une belle découverte et un livre qui marque les esprits.

Je sens que je vais me pencher de plus près sur le reste de la bibliographie de Monsieur Somoza dans les prochains mois.... : sifflote :


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20/09/2008 17:42 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27/06/2006 16:29
Message(s) : 5420
Localisation : Rédalie du Sud
montse a écrit :
Y'a vraiment un côté flippant à lire les pensées de ces jeunes filles pour qui le but ultime est d'être transformées en oeuvres d'art.
Mais le plus curieux dans l'histoire c'est que pour ma part, ce sont les parties du livre que j'ai le plus appréciées. :schock:
Il en ressort quelque chose de "malsain" qui fait que l'on se sent presque comme des voyeurs.... ce qui fait qu'on oscille effectivement entre le dégout et la fascination...

C'est ce qui m'a fait flipper aussi, le fait de m'identifier à ces "voyeurs", d'être autant fascinée et dégoutée à la fois par cette instrumentalisation des êtres humains, et le plaisir qu'éprouve Clara à être un objet


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20/09/2008 17:54 
Hors-ligne
Lecteur curieux
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26/10/2007 17:25
Message(s) : 89
Guillaume de Baskerville a écrit :

A lire aussi de toute urgence de Somoza : La caverne des idées.


Oh, oui ! Excellentissime La caverne des idées ! Un souvenir de lecture exaltant !

Du coup, ce que vous dites de Clara et la pénombre me tente énormément !

_________________
"Etre le maître de ses caprices est exquis, être leur esclave est encore mieux." (Oscar Wilde)

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/09/2008 20:08 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03/07/2006 06:35
Message(s) : 7226
Localisation : Lille
Je pense pas avoir vu de sujet sur son nouveau roman

Daphné disparue
Image
« Je suis tombée amoureux d’une inconnue ». C’est par cette phrase que tout commence pour Juan Cabo, écrivain à succès devenu amnésique après un accident de la route. C’est aussi la première phrase d’un court paragraphe qu’il a écrit quelques heures avant l’accident. Mais qui est cette femme ? Créature ou création ? L’enquête qui s’ensuit pour retrouver la belle inconnue constitue une véritable odyssée. Tous les paradigmes liés à la création littéraire sont incarnés par des personnages ou des situations tout aussi paradoxaux qu’absurdes.
Depuis la salle d’un restaurant madrilène où les habitués ont chacun un manuscrit en cours, le labyrinthe se déploie qui place l’écrivain devant un éditeur aveugle et excentrique, un détective privé dont le seul champ d’activité est la littérature ou un troublant mannequin, répondant au nom de Muse, qui loue son corps aux écrivains en mal d’inspiration, adoptant pendant quelques heures les attitudes ou postures qu’ils n’arrivent pas à décrire par la seule force de leur imagination.
Dans un troublant dédoublement de la réalité, avec Les Métamorphoses d’Ovide en toile de fond, les personnages, qui suivent une transformation contraire à celle que dépeint le poète, finissent par trouver leur auteur. Grand instigateur de toutes les métamorphoses, l’écrivain en vient à posséder le pouvoir des anciens dieux de l’Olympe.
Comme dans tous ses romans J.C. Somoza excelle à brouiller les pistes mais ici protagonistes et lecteur ont un point commun : ils ne disposent que du texte pour résoudre toutes les énigmes. Seul l’écrit fait foi … Daphné disparue est un roman ludique et inventif qui met en lumière les arcanes de la création.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB