Nous sommes actuellement le 21/09/2021 03:17

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 15/09/2008 10:16 
Hors-ligne
Bibliothéquaire

Inscription : 20/11/2007 13:57
Message(s) : 1988
ca commence bien, je ne sais pas trop ou parler de ce roman. SF? histoire?
Fianlement je choisis "Fantastique" car a la base tout commence par une histoire de sorcellerie...
(si un modo n'est pas d'accord il déplace siouplé).
2ieme chose: Alors NON il ne s'agit pas du Christophe Lambert/Greystocke/Highlander et Cie!
Voila ca bio en provenance du "cafard cosmique"
Citer :
Christophe LAMBERT est un enfant de la télé : né en 1969, il est un petit garçon qui regarde avec de grands yeux émerveillés « Il était une fois l’Homme », le dessin-animé pédago-historique de FR3, où les aventures d’Albator, de Goldorak et plus tard de Capitaine Flam et Ulysse 31...

Néanmoins ce sont deux films de cinéma qui vont le marquer durablement, et ce très jeune : tout d’abord « Alamo », de John WAYNE. Le siège de Fort-Alamo, où une poignée d’Américains, parmi lesquels le légendaires Davy Crockett, se sacrifie pour retenir les troupes mexicaines, le fascine littéralement.

Autre grand choc : le début de la saga « Star Wars » de George LUCAS, que sa maman l’emmène voir à sa sortie en 1979.

Gamin, il dévore Blake et Mortimer et le journal de Spirou, et s’essaie lui-même à la bande-dessinée, puis à la vidéo, avec la caméra 8mm de son père. [son premier film s’appelle « Profanation » est plagie de façon avouée le clip « Thriller » de Michael JACKSON]. Adolescent, il découvre les jeux de rôle, Philip K. DICK, Stephen KING, LOVECRAFT...
Premières amours : l’audio-visuel

Après le bac, le voici admis à l’Ecole Supérieure de Réalisation Audio-visuelle, l’ESRA. Christophe LAMBERT, c’est décidé, sera réalisateur. Il réalise plusieurs courts-métrages entre 20 et 25 ans, enchaînant en parallèle divers petits boulots alimentaires dans l’audio-visuel. Il fait un court-métrage d’école, « Game over », puis un autre à sa sortie du service militaire, « Les rues mortes », inspirée de « Je suis une légende ». Mais son troisième court-métrage, un pilote de série télé pour M6, finit dans un tiroir et Christophe LAMBERT envisage sérieusement de se tourner vers l’écriture, un peu désabusé par le milieu audio-visuel.

Une amie l’oriente vers les éditions Hachette, qui cherchet alors des auteurs de polar-jeunesse. Son premier roman, « Sicom en péril » paraît en 1996. Une nouvelle carrière s’ouvre à lui. Son premier roman de SF publié, « La Nuit des Mutants » [Hachette Jeunesse, collection Vertigo SF, 1997], est un huis-clos en milieu carcéral assez série-B qui utilise des ficelles de la SF [des mutations chez les détenus d’une prison spatiale] et le ressort dramatique du siège et de l’assaut ; autant d’éléments qui reviendront régulièrement dans ses romans. Le livre est un gros succès. Il obtient le prix Ozone, catégorie roman de Science-Fiction pour la jeunesse, en 1998.

LAMBERT devient un auteur de SF-jeunesse qui compte, attaché à la collection Mango / Autres Mondes de Denis GUIOT. Prolixe et régulier, il est capable de s’attaquer à tous les thèmes imaginables : la colonisation de la planète rouge [« Le souffle de Mars »], le clonage [« Clone connexion », « Petit frère »], le voyage dans le temps mâtiné de western [« Souviens toi d’Alamo ! », eh oui, encore Alamo]...
La SF adulte

Sa première tentative dans la SF adulte est un échec, mais il faut préciser que « Les étoiles meurent aussi » [2000] s’inscrivait dans le cadre dune collection qui malgré quelques grands signatures [ AYERDHAL, ANDREVON, WINTREBERT] fit peu d’étincelles [Quark Noir chez Flammarion] et proposaient, ça n’aide pas, les couvertures les plus laides de l’édition SF en France à l’époque [et la concurrence sur ce terrain n’est pas négligeable.]

La deuxième fois sera la bonne : Bénédicte LOMBARDO, qui dirige la collection Rendez-vous Ailleurs au Fleuve Noir, sollicite LAMBERT. Résultat, « La Brèche » paraît en mars 2005. LAMBERT y télescope ses obsessions personnelles : télévision + Histoire + scènes de bataille + ingrédients de SF = une uchronie maline qui voit une équipe de télé-réalité du futur s’infiltrer parmi les troupes alliées le jour du Débarquement sur les plages de Normandie - et provoquer sans le vouloir un dérèglement historique lourd de conséquence...

Si la critique nuance encore son appréciation du style et de la maturité du récit [des personnages encore mal dégrossis, la priorité donnée à l’action sur le fond], la brièveté aussi de ses récits [« La Brèche » compte autour de 200 pages seulement - on imagine ce qu’un auteur anglo-saxon nous aurait pondu sur la même trame narrative], elle n’en salue pas moins l’arrivée d’un faiseur d’histoire comme la SF francophone en compte peu.

« Zoulou Kingdom », qui paraît en janvier 2007, toujours au Fleuve Noir / RVA, confirme la redoutable efficacité de l’auteur, l’originalité de son imagination, et ses talents de conteur emportés par une jubilation assez communicative, comparable à ses emballements de petits garçons qui nous faisaient bombarder les troupes Playmobil autour du château en Lego.


Alors maintenant le roman!

Amateur d'Uchronie, ce roman est pour vous!
C'est jouissif, déjanté, on y rencontre des clones de Lovecraft, de Jack l'eventreur,de HG Wells (enfant) de Elephant man et de Karl marx désabusé. Le tout dans un Londres victorien coincé et bourré de frustations! Tout ce monde va se retrouver embarqué dans une histoire absolument incroyable ou les zoulous attaquent londres. L'empire Britannique s'en remettra t'il? Ou va t'il disparaitre? Va t'il changer son attitude vis a vis des zoulous en Afrique?
Autant de questions qu'on se pose au cours de cette lecture incroyable!

Image

Au début de l'année 1879, l'armée britannique stationnée dans la province du Natal en Afrique du Sud s'apprête à envahir le Zoulouland, gouverné par le roi Cetshwayo, et n'attend plus qu'un ordre pour franchir le fleuve qui sépare les deux nations. Mais c'est compter sans la puissante magie zouloue aux mains du grand sorcier Mpande : quarante mille Zoulous déferlent bientôt sur Londres, comme une armée de spectres surgissant de la brume... Le naufrage du grand paquebot industriel peut commencer !

Citer :
le grand sorcier Mpande, sur ordre du roi zoulou Cetshwayo, téléporte les doigts dans le nez quelques dizaines de milliers de guerriers enragés sur les rives britanniques, histoire de donner une bonne leçon à cette garce de reine Victoria qui, en 1879, menace l’intégrité territoriale du Zoulouland.

Si vous avalez le coup du sorcier, le reste passe tout seul : quelle jubilation d’assister, façon "Guerre des Mondes" à l’envers, à l’invasion de la puissance dominante de l’époque par des hordes de sauvages peinturlurés moitiés nus ! Prise par surprise - on l’imagine - l’armée de sa Majesté va au-devant d’une sacrée débacle...


On ne vous en dira pas plus car tout l’attrait de ce petit bijou est justement dans ce qui se passe ensuite : que va-t-il se passer lorsque les Zoulous vont atteindre Londres ? L’Empire Britannique, menacé pour la première fois sur ses propres terres, va-t-il s’effondrer ? Cela signifie-t-il que, 130 ans plus tard, les Beatles seront noirs ?

Pour corser le tout, Christophe LAMBERT - qui a du s’amuser comme un petit fou à imaginer ce grand n’importe quoi avec beaucoup de minutie - tresse une demi-douzaine d’histoires parallèles autour de "sujets" britanniques pris dans la tourmente des événements. Top Bonus - Gratuit pour toi lecteur : les "sujets" en question sont presque tous des peoples, et Mister LAMBERT n’a pas lésiné : Elephant Man, la reine Victoria, un avatar de Jack l’Eventreur, Herbert Georges WELLS enfant et, en exclusivité, Karl Marx lui-même dans le rôle du philosophe désabusé.

Résultat : des scènes d’apocalypse à Picadilly Circus, des combats javelot contre fusil-à-mèche à un contre dix, du sang, de la fumée, et pas mal de viscères... Non, y pas à dire, ça fait riche et il faut reconnaître que Mister LAMBERT orchestre son grand cirque avec panache : on est accroché, saisi par l’audace du carambolage anglo-zoulou, et si on avale quelques couleuvres, c’est avec le plaisir d’un gamin marchant sur ses soldats de plomb.


Le récit est un peu court. Surtout quand on voit la matiere qu'il y a dans le roman. mais qu'importe , c'est jouissif , ca se lit bien . Un joli délire sans prétention.
A lire donc! :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 10:37 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/09/2007 18:39
Message(s) : 3808
Localisation : Dijon
Phooka elle fait que me faire envie :cry:

Sincèrement, ça a l'air très sympa, en même temps dès qu'il y a "victorien" dans le texte j'ai envie de craquer : sifflote :

_________________
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
(Boris Vian)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 10:41 
Hors-ligne
Bibliothéquaire

Inscription : 20/11/2007 13:57
Message(s) : 1988
Sincerement, c'est surtout que ca change aussi bcp de ce que j'ai l'habitude de lire. C'est une sorte d'ovni. J'avais entendu parler de cet auteur (j'ai d'ailleurs un autre de ses romans "la breche" dans ma PAl depuis longtemps). Ca se lit tres vite, je l'ai lu en 3 soirées et c'est "différent" , ca ne se prend pas au sérieux. un joli délire quoi! Franchement ca change!!! 8)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 10:45 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 13/03/2007 14:58
Message(s) : 3764
Localisation : Jura
Il fait drôlement envie ton Bouzigouloum Pfffouka :smile:

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... j'ai la certitude d'être encore heureuse.
Julette Renard.


Plus une eau est pure, moins il y a de poissons. (proverbe chinois)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 11:02 
Hors-ligne
Bibliothéquaire

Inscription : 20/11/2007 13:57
Message(s) : 1988
Essaye! Je ne peux pas te dire si ca te plaira ou non, mais ce qui est sur c'est que tu n'as jamais lu un roman comme ca! :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 11:04 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29/06/2006 10:22
Message(s) : 3243
Localisation : Là où mènent les mots
Perso je n'ai pas lu celui-là mais je viens de finir "Le dos au mur" et franchement je conseille fortement cet auteur. Je pense attaquer rapidement "Zoulou Kingdom"

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 11:13 
Hors-ligne
Bibliothéquaire

Inscription : 20/11/2007 13:57
Message(s) : 1988
As tu lu " la breche"?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15/09/2008 11:26 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29/06/2006 10:22
Message(s) : 3243
Localisation : Là où mènent les mots
Je dois le recevoir d'ici une quinzaine donc non mais cela ne saurait tarder :mrgreen:

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/04/2009 15:00 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/09/2007 18:39
Message(s) : 3808
Localisation : Dijon
Alors voilà un roman que j'ai vraiment beaucoup aimé, dans ce Londres victorien uchronique en prise avec une armée zoulou, comparable à une catastrophe naturelle comme le fait remarquer l'auteur dans ses notes, j'ai pris énormément de plaisir à croiser plein de personnages célèbres et de références diverses, le tout dans un style très sensuel (beaucoup de références aux odeurs, aux sensations, ...) que l'on imagine très bien porté à l'écran !
A découvrir !

_________________
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
(Boris Vian)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB