Nous sommes actuellement le 16/10/2019 10:50

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Angelica, d'Arthur Phillips
Message Publié : 05/04/2009 18:18 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/09/2007 18:39
Message(s) : 3808
Localisation : Dijon
Image :arrow: Lire la chronique sur Plume Libre

Citer :
Londres, 1880. La maison Barton est au bord de la crise. Depuis que le père, Joseph, obscur biologiste, a décidé que sa fille de 4 ans, Angelica, devait désormais quitter la chambre de ses parents pour aller dormir seule dans la sienne, de mystérieux événements se produisent. Constance, la mère d'Angelica, qu'un retour à l'intimité conjugale ne réjouit guère, sent une menace planer sur sa fille. Au grand dam de Joseph, qui ne veut rien entendre. Quand Constance fait appel à Anne Montague, une ancienne actrice reconvertie dans le spiritisme, pour veiller sur Angelica, le quatuor est en place pour un drame dont il serait criminel de dévoiler l'argument.

Les quatre protagonistes relatent chacun leur tour les événements qui suivent, quatre versions qui parfois s'accordent, parfois se contredisent, chacune jetant une lumière nouvelle, mais aussi une part d'ombre, sur les personnages, leurs peurs, leurs désirs et leurs secrets.

Avec "Angelica", Arthur Phillips, nouvel enfant chéri des lettres américaines, nous offre une brillante relecture du roman victorien. Le lecteur, mi-enquêteur, mi-psychanalyste, participe activement à ce récit labyrinthique, derrière les lignes duquel il doit essayer de percevoir la vérité avant le coup de théâtre final, tous les indices disséminés dans le livre apparaissant alors en pleine lumière. Un coup de maître.

_________________
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
(Boris Vian)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05/04/2009 18:21 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/09/2007 18:39
Message(s) : 3808
Localisation : Dijon
Je viens de finir ce livre et mon avis est plutôt mitigé :oops:
En effet, j'ai trouvé qu'il souffrait de pas mal de longueurs, et la fin m'a plutôt déçue, je m'attendais au twist final annoncé par le quatrième de couv', et au final
Spoiler: Afficher
j'ai trouvé que l'on restait plutôt dans le vague, et je n'ai pas été outre mesure surprise par le dénouement tel qu'il est présenté
ou alors je n'ai pas tout compris ?
Raven si tu l'as lu tu peux peut-être m'en dire plus...

Et c'est dommage, parce qu'à part ça j'aimais bien l'ambiance un peu angoissante qui ressortait du livre. Cela dit je n'ai pas du tout accroché au personnage de Constance, ça ne m'a peut-être pas aidée à entrer pleinement dans la lecture.

_________________
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
(Boris Vian)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/04/2009 03:31 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13389
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
J'ai été aussi perdue que toi, j'ai beaucoup aimé l'ambiance, l'époque, le style, mais c'est vrai que le livre souffre de quelques longueurs et le fait que le lecteur soit perdu dans le récit n'aide pas.

Spoiler: Afficher
J'en suis venue à l'idée de que tout cela n'existe que dans la tête de Constance au vu de ce qui c'est passé avec son père durant son enfance ...


Je suis contente d'avoir ton avis parce que je me suis longtemps demandé si je n'avais pas loupé un truc ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/04/2009 06:23 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/09/2007 18:39
Message(s) : 3808
Localisation : Dijon
Spoiler: Afficher
Pareil mais que ça soit dans sa tête, je me le disais depuis le début moi, c'est pour ça que je n'ai pas été outre mesure suprise, quand elle "tue" le fantôme on comprend qu'elle tue son mari, et puis le fait qu'Angelica soit la narratrice et soit hystérique ne fut pas le gros choc attendu...

_________________
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
(Boris Vian)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/04/2009 08:39 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 13389
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Spoiler: Afficher
Le problème dans tout ça c'est que tu ne comprend rien à ce qui ce passe et ça n'aide pas à ce plonger dans l'histoire. Par contre le style et la description de l'époque sont excellent, la condition féminine fait un peu bondir les propos tenus par le médecin sont à la limite, tu ne sais pas si tu dois rire ou t'offusquer. Et c'est la qu'on ce dit qu'on a fait de très très gros pas en avant !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06/04/2009 09:25 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/09/2007 18:39
Message(s) : 3808
Localisation : Dijon
Là d'accord avec toi, c'est un point qui m'a marquée tout du long de ma lecture ! C'est dingue aussi comme les femmes pouvaient être "formatées" !

_________________
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
(Boris Vian)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : MSN [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB