Nous sommes actuellement le 15/10/2019 10:49

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Médées de Gilda PIERSANTI
Message Publié : 10/05/2010 05:21 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30/11/2007 18:23
Message(s) : 2158
Localisation : Giberville
Image

Une avocate à la brillante carrière, obnubilée par le désarroi de sa cliente en instance de divorce, livre une bataille féroce pour qu’elle obtienne la garde de sa fille. En moins de vingt-quatre heures de la vie d’une femme, un jeu de miroirs se met en place, dont la mécanique infernale produit une identification entre l’avocate et sa cliente dévorée par la passion amoureuse et abandonnée par son époux qui veut aussi lui enlever l’enfant. Ce jeu du double ne cesse de se multiplier dans des oppositions déchirantes entre la femme et la mère, l’amour et la haine, l’humiliation et la fierté, l’espoir et le désespoir, la résignation et la vengeance. Quant à l’homme, le père, au lieu d’aider la femme dans ces conflits qui la lacèrent, il la désespère en mettant sa féminité en cause. L’histoire se transforme alors en tragédie.
Le mythe de Médée, mère qui tue ses deux garçons, nous hante depuis l’Antiquité avec une régularité captivante ; ce mythe de l’infanticide nous interroge de manière insupportable à l’intérieur même de ce qui est le plus sacré : l’amour de celle qui nous a donné la vie. Ce meurtre d’enfant semble se différencier de tout autre meurtre fondateur de notre inconscient, parce qu’il est, en même temps, impensable et terrifiant. Plus de repaire si la source de la vie engendre la mort et l’amour, la haine ! Et pourtant…
L’acte de tuer ses enfants, entre tous considéré contre-nature, assombrit d’une menace terrible la chronique des faits divers et ne saurait être seulement classé dans le registre de la folie. Les mères infanticides disent toutes quelque chose de leur relation à l’homme. Médée n’est pas une simple histoire de jalousie et de vengeance ; Médée, c’est le refus de mourir en tant que femme parce que l’on est mère. En tuant ses enfants, Médée tue la mère en elle pour sauver la femme.

_________________
«Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas.»
Pierre Desproges


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10/05/2010 05:21 
Hors-ligne
Libraire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30/11/2007 18:23
Message(s) : 2158
Localisation : Giberville
Rien à voir avec les saisons meurtrières mais que c'est dur. Cette histoire est abominable mais on se laisse prendre et on "comprend"... Il suffit de peu de chose pour que tout bascule.

_________________
«Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas.»
Pierre Desproges


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB