Nous sommes actuellement le 26/06/2017 17:55

Le fuseau horaire est UTC-1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 85 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 29/08/2007 16:58 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03/07/2006 06:35
Message(s) : 7225
Localisation : Lille
Image :arrow: Lire la chronique sur Plume Libre

Un jour, des choses terribles...de Laurent Botti

D’abord, la brume. Tenace, envahissante, faisant disparaître tous les repères familiers.
Ensuite la première mort. Naturelle… quoi que.
Et puis ces enfants dont les jeux sont loin d’être innocents.
A Laville-Saint-Jour, tout est bientôt prêt pour que ça commence.
N’oubliez pas :
Un jour, des choses terribles arriveront ;
et ce jour-là, plus rien, jamais, ne sera comme avant.

Présentation de l'éditeur :
Dans Un Jour, des choses terribles…, Laurent Botti renoue avec l’ambiance brumeuse de cette Bourgogne natale qui avait tant enthousiasmé les lecteurs de son premier roman Pleine Brume. Jouant habilement, comme a pu le faire auparavant son maître entre tous : Stephen King, sur nos peurs ancestrales, il transforme une bourgade apparemment tranquille en véritable ville maudite, hantées par des malédictions et des ombres surgies du passé. Car si, derrière la brume, tout n’était en fait que l’œuvre du Mal ?
Avec Un jour des choses terribles… Laurent Botti nous livre un thriller angoissant, remarquablement écrit et construit, qui confirme le talent et l’originalité de ce jeune auteur.

19,90 € - 528 pages
Sortie chez Xo Editions le 1er octobre.


Ce livre me tente bien quelqu'un connait cet auteur il me semble que Lynch' ou Fabien en avaient parlé mais je sais plus où

Les autres de livres de Laurent Botti
Pleine brume
La nuit du verseau
Fatale Lumière


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29/08/2007 20:47 
Hors-ligne
Librophage
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10/06/2007 18:38
Message(s) : 1708
Localisation : Caen
Moi je connais ! :D J'ai son livre LA NUIT DU VERSEAU vraiment très sympa ! Et le pitch de celui ci est bien alléchant !

_________________
"Notre vie est un livre qui s'écrit tout seul. Nous sommes des personnages de roman qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l'auteur" Julien Green


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07/09/2007 15:34 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 13/03/2007 14:58
Message(s) : 3764
Localisation : Jura
Yes, encor un que j'attends avec impatience!
Je les ai tous lu les Laurent Botti. Même si j'ai moins aimé le dernier Fatale lumière, Pleine brume et La nuit du verseau sont bien restés dans ma mémoire. J'adore l'ambiance dans ces deux derniers!
Savoir qu'il nous ramène en Bourgogne me plait bien!

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... j'ai la certitude d'être encore heureuse.
Julette Renard.


Plus une eau est pure, moins il y a de poissons. (proverbe chinois)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18/09/2007 04:08 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 12812
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Fatale Lumière me tente bien surtout après avoir lu la Chronique sur le site. C'est là que Lynch et Fabien en parlent :grin:

_________________
Ravenie : là où le silence est devenu une légende et ou les hommes n'ont plus d'oreilles.


Dernière édition par Delphine le 25/09/2007 15:08, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 18/09/2007 09:49 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29/06/2006 10:22
Message(s) : 3242
Localisation : Là où mènent les mots
Bon je crois que je n'hésite pas sur ce soup là. J'achète direct. Laissé vous tenté par cet auteur vous ne le regretterez pas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20/09/2007 08:42 
Hors-ligne
Lecteur gourmand
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14/09/2006 13:06
Message(s) : 608
Localisation : Savoie
:shock: incroyable...j'ai fini "pleine brume" hier soir euh non ce matin, enfin vers 2h !! j'ai adoré et la suite est là...je file chez mon libraire :jesors:

_________________
pou pou pidou bouh !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/09/2007 06:58 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 12812
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Franchement, j'en suis à la moitié c’est GEANT !!! Cette façon de décrire la ville et cette brume omniprésente dans la vie et dans le comportement des habitants.
Pour l’instant je suis complètement subjuguée par ce livre.

_________________
Ravenie : là où le silence est devenu une légende et ou les hommes n'ont plus d'oreilles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/09/2007 07:36 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 13/03/2007 14:58
Message(s) : 3764
Localisation : Jura
Raven faudra absolument que tu lises Pleine brume et La nuit du verseau alors... : sifflote :
Cette ambiance d'automne brumeuse en Bourgogne, c'est un vrai régal dans les polars de Laurent Botti.

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... j'ai la certitude d'être encore heureuse.
Julette Renard.


Plus une eau est pure, moins il y a de poissons. (proverbe chinois)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23/09/2007 07:49 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 12812
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
C'est dans mes projets crois moi puis aussi Fatale Lumière qui est à la maison :grin:

Je viens d'ouvrir des sujets pour les autres livres de Laurent Botti si cela vous tente lâchez vous :grin:

Mais pk je n'ai pas lu ses livres plus tôt :evil:

_________________
Ravenie : là où le silence est devenu une légende et ou les hommes n'ont plus d'oreilles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25/09/2007 12:25 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 12812
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Un livre qui traite magistralement de nos peurs, une bonne dose de surnaturel pour ce roman ou la brume occupe une place de choix, elle se partage le rôle du personnage principal avec la Ville. Une ville maudite (qui aurait pu s’appeler Salem), qui a besoin de sang pour s’apaiser, le sang des innocents afin qu'il soit souillé. Des scènes parfois à la limite du soutenable. Une angoisse présente dans chacune des 525 pages.

Une rencontre avec l'univers de Laurent Botti qui ne laissera personne indifférent.

_________________
Ravenie : là où le silence est devenu une légende et ou les hommes n'ont plus d'oreilles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25/09/2007 13:43 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 13/03/2007 14:58
Message(s) : 3764
Localisation : Jura
Plus qu'une semaine à tenir!

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... j'ai la certitude d'être encore heureuse.
Julette Renard.


Plus une eau est pure, moins il y a de poissons. (proverbe chinois)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25/09/2007 14:17 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 12812
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Et pour vous aider à tenir jusque là voici une interview de Laurent Botti à propos de "Un jour des choses terribles ..."

Votre nouveau roman, Un jour, des choses terribles..., se déroule dans une petite ville de province, Laville-Saint-Jour...

Laurent Botti : Une des constantes dans mes romans est la création d’un univers qui m’est propre. Une ville de cinéma dans mon dernier roman, Fatale Lumière, une secte dans le précédent, La Nuit du Verseau... Pour moi, Laville-Saint-Jour est un personnage à part entière. D’un certain côté, c’est une ville de province classique, tranquille, avec ses notables et ses histoires, mais lorsque la brume l’envahit, elle devient très particulière. En somme, elle est comme un sérial killer, elle en a les mêmes caractéristiques : une histoire, un passé, un goût du sang... Et, comme un sérial killer, elle continue son œuvre macabre tant que personne ne l’arrête.

Quelle part le surnaturel occupe-t-il dans votre imagination ?

Laurent Botti : Ces deux romans particulièrement, Pleine brume et Un jour, des choses terribles..., flirtent avec le surnaturel à cause de leur cadre même. Un élément directement lié à mon histoire personnelle est important dans mon inspiration. Enfant, j’ai été élevé entre le Maroc et la Bourgogne. Le Maroc, c’était pour moi le soleil, l’éblouissante lumière de la méditerranée, alors que le retour en Bourgogne était associé à la noirceur et au froid. Lorsqu’on se promène dans une ville comme Dijon, par exemple, on est frappé de voir que l’étrange peut surgir à tous les coins de rues. Les vestiges gothiques, les gargouilles, les petites rues pavées en pleine nuit sont propices au déchaînement de l’imagination. Une gargouille émergeant de la brume prend une dimension effrayante... En cela, je pense que j’ai retrouvé chez Stephen King des références qui m’étaient déjà familières. On trouve par exemple chez lui cette image de la ville maudite comme l’est Laville-Saint-Jour.
Dans le roman, le surnaturel est toujours présent à travers les yeux des enfants. Bastien, le jeune garçon nouvellement arrivé à Laville-Saint-Jour, voit des choses étranges, tout comme les enfants de la Chowder Society - une sorte de club monté par des enfants de la ville. Les adultes, quand ils assistent à ces phénomènes, cherchent toujours des interprétations rationnelles. Ce n’est pas, comme dans certains romans de Stephen King, un surnaturel qui s’impose à tous, mais davantage des phénomènes diffus, qui construisent une atmosphère, distillent l’inquiétude, voire la peur et la terreur...

Vous placez toujours vos personnages dans des décors particuliers et dans des circonstances difficiles...

Laurent Botti : C’est directement lié à mon inspiration et à ma façon de travailler. Pour me lancer dans une histoire, j’ai besoin de m’appuyer sur un événement dramatique : mort violente, mystère... C’est un véritable moteur pour moi. Même pour me lancer dans un récit personnel, je ne peux pas m’en passer. La seule solution pour me lancer dans un récit autobiographique, ça serait de commencer par tuer ma tante... Même dans l’auto fiction, je reviendrais dans du thriller ! J’aime les personnages qui ont un passé lourd. Ils ne m’intéressent que s’ils ont une histoire personnelle un peu chargée, un passif qui va soit les ralentir, soit dont ils vont pouvoir se débarrasser. D’une façon ou d’une autre, ce sont des gens avec une histoire compliquée, qui trouveront leur vérité au cours du roman.

Les enfants eux-mêmes sont loin d’être innocents. Ils ont un passé déjà chargé malgré leur jeune âge...

Laurent Botti : Aucun personnage n’est innocent dans ce roman, même ceux qui sont des héros lumineux par rapport à des héros plus sombres - à l’exception peut-être de Bastien, qui est le plus pur, la victime par excellence : il est le jouet du destin depuis le début et n’a pas de prise sur les événements, sinon de suivre cette route qui a été tracée pour lui, pour arriver à une vérité que l’on découvre dans les dernières pages du roman.
On me demande souvent s’il est difficile de se placer dans la peau d’un enfant, mais je ne le trouve pas. Pour rendre mes personnages vivants, je me projette complètement. Que ce soient des monstres ou des enfants, des hommes ou des femmes, je travaille avec mon imagination et mon empathie. Pour moi, la force d’un roman tient notamment dans la véracité de ses personnages. Chacun d’entre eux, dans Un jour, des choses terribles..., a son existence, son passé, ses rêves. Bastien, bien sûr, mais aussi Bertégui, le flic qui tente de se débattre dans cette affaire qui le dépasse, ou Audrey, impliquée malgré elle et qui veut à tout prix sauver son fils.

On trouve dans Un jour, des choses terribles... un personnage de romancier. Il a quitté la ville depuis des années et s’inspire de sa vie dans ses romans.

Laurent Botti : Je savais que j’avais peut-être moi-même quelques petites choses à régler avec le passé, mais je ne pensais pas que le personnage de l’écrivain pouvait me ressembler autant. De même, je ne pensais pas que le titre de mon roman serait le titre de son roman... Là encore, ça m’échappe parce que c’est en cours d’écriture que les choses se dessinent.
J’ai une scène de crime et une idée pour commencer, et je me lance. C’est terriblement angoissant, mais il n’y a que comme ça que j’y arrive, que je produis quelque chose de qualité, en tout cas qui me plaise. Si je prédétermine ce que sera le roman, que j’essaie de faire un plan, je n’y arrive pas. Lors d’un cambriolage, j’ai perdu 180 ou 200 pages de texte, si je pouvais travailler avec un plan, j’aurai pu les réécrire, mais cela m’a été impossible. Ça a influencé le cours du roman, car je ne les ai pas réécrites de la même façon...

Interview fournie dans le dossier presse du livre par les éditions XO

_________________
Ravenie : là où le silence est devenu une légende et ou les hommes n'ont plus d'oreilles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26/09/2007 06:18 
Hors-ligne
Libraire

Inscription : 13/03/2007 14:58
Message(s) : 3764
Localisation : Jura
Merci Raven!

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... j'ai la certitude d'être encore heureuse.
Julette Renard.


Plus une eau est pure, moins il y a de poissons. (proverbe chinois)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28/09/2007 09:43 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28/06/2006 15:17
Message(s) : 12812
Localisation : Ravenie du nord de l'est.
Apparemment le livre serait en vente depuis le 26 septembre donc plus une minute à perdre filez le chercher.
Mais au cas ou vous seriez retenus pour quelques raisons que ce soit vous pourrez trouver le 1er chapitre et pleins d’infos très intéressantes sur le site de Laurent Botti et pour que tout soit complet la Chronique est elle aussi en ligne.

Et après on se demandera si j'ai aimé ce livre : sifflote :

_________________
Ravenie : là où le silence est devenu une légende et ou les hommes n'ont plus d'oreilles.


Dernière édition par Delphine le 04/11/2007 08:03, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12/10/2007 10:47 
Hors-ligne
Lecteur curieux
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03/07/2006 10:40
Message(s) : 310
La brume d'un jour des choses terrible joue un rôle primordial dans le livre, quelle ambiance et atmosphère qui règne sur la ville. Les personnages sont énigmatiques a souhait.
Bravo a l'auteur!!! Je lui tire mon chapeau.
Jérôme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 85 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC-1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB